Sidya Touré, président de l'Union des forces républicaines (UFR)

Sidya Touré Président de l’Union des forces républicaines (UFR) était l’invité des grandes gueules de la radio Espace FM Guinée ce mercredi 26 juin 2019. L’ancien premier ministre s’est exprimé notamment sur les défections au sein de sa formation politique et le projet de nouvelle constitution en Guinée.

Monsieur Touré a tenté de minimiser les désertions au sein de l’UFR.

“Ceux qui ne partagent pas nos avis peuvent quitter et aller ailleurs. Notre grand combat aujourd’hui est de faire en sorte que la constitution soit respectée et non ceux-là qui accompagnent la violation de la loi et qui font la promotion de la nouvelle constitution. Nous refusons toute modification de la constitution, nous attendons d’abord de voir le projet de nouvelle constitution, pour le moment nous ne ferons pas de spéculations hâtives”, a-t-il indiqué.

Pour lui, la défense de la constitution est un problème national.

“Tout le monde est concerné, les femmes, jeunes, vieux, enfants, adultes, syndicats, acteurs de la société civile et nous hommes politiques, aujourd’hui, la chose la mieux partagée en Guinée aujourd’hui est le refus du 3ème mandat”, a-t-il ajouté.

Depuis le début du combat contre un tripatouillage de la constitution guinéenne, plusieurs de ces partisans ont été arrêtés et conduits devant les tribunaux.

Mamadou Aliou Barry pour Aminata.com

(+224) 622 304 942