A LA UNEAfrique

Sénégal: Bassirou Diomaye Faye nomme Ousmane Sonko premier ministre 

Le nouveau président sénégalais, Bassirou Diomaye Faye a nommé par décret Ousmane Sonko à la Primature quelques heures après son investiture à la tête du pays ce mardi 2 avril. Il s’agit de la première mesure de sa présidence.

Bassirou Diomaye Faye a nommé mardi soir au poste de Premier ministre Ousmane Sonko, la figure-clé de son élection, selon un décret lu sur la télévision publique (RTS). « M. Ousmane Sonko est nommé Premier ministre », indique ce décret lu par le secrétaire général de la présidence de la République Oumar Samba Bâ. « Je mesure l’importance de la confiance qu’il (le président Faye) a placée en ma personne », a déclaré sur la RTS Ousmane Sonko, en le remerciant et en lui garantissant sa « loyauté » et son « dévouement ».

Le fondateur du parti des Patriotes africains du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité (Pastef), qui n’a pas pu être candidat à la présidentielle, trouve ainsi sa place dans les institutions. Il n’était pas question de laisser Bassirou Diomaye Faye, son candidat de substitution, gouverner seul et assumer « cette lourde tâche », comme il l’a expliqué dans une première allocution mardi soir.

«Lors du meeting qui a clôturé notre campagne électorale, j’ai dit que nous travaillons tous à faire élire le président Bassirou Diomaye Faye. Il ne sera pas question de le laisser seul assumer cette responsabilité. Je voudrais dire aux Sénégalais, à chacun et chacune, où qu’il se trouve, que ce projet est le sien. Et que chacun devra donner le meilleur de lui-même pour que nous atteignions les objectifs que nous nous sommes assignés pour le Sénégal et non pas pour le président. »

A LIRE =>  Sénégal: Bassirou Diomaye Faye a prêté serment et devient cinquième président du pays

«À la tête de l’équipe que nous allons former, nous donnerons tout ce que nous avons et ne ménagerons aucun effort pour atteindre ce que nous avons promis au peuple sénégalais, c’est-à-dire, la rupture, le progrès et le changement définitif dans le bon sens », a-t-il encore promis.

Il n’aura donc pas fallu attendre longtemps, quelques heures à peine, pour connaître la fonction de celui par lequel Bassirou Diomaye Faye est devenu président. Ousmane Sonko, pourtant silencieux tout au long de la cérémonie d’investiture, n’en était pas moins au centre. Acclamé lors de son arrivée, remercié aussi juste après que Bassirou Diomaye Faye a prêté serment. « Sonko djeredef ! » (Merci Sonko !) s’est mis à scander la salle de plusieurs centaines d’invités, en cœur. Attestant ainsi de la stratégie gagnante du leader du Pastef : celle de laisser Bassirou Diomaye Faye concourir à la présidence à sa place, lui étant inéligible du fait d’une condamnation de justice.

Avec RFI

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Centre de préférences de confidentialité

Necessary

Advertising

Analytics

Other

Translate »