A l’occasion du lancement officiel du numéro d’identification Fiscal Permanent (NIFP) mercredi 23 janvier à la direction nationale des impôts, le chef de l’Etat guinéen s’est vigoureusement attaqué aux fonctionnaires du pays.

Selon Alpha Condé, le plus grand problème de l’administration publique guinéenne, est la sédentarisation des fonctionnaires, au détriment de la formation.

Il s’est interrogé la question la question de savoir : « Comment voulez-vous qu’un receveur qui était sous la 2ème République, le CNDD, gère autrement ? Il ne peut le faire car, il est habitué à voler, il est habitué à trafiquer, comment voulez-vous qu’il change ? La sédentarisation est l’un des grands problèmes que nous avons. Un fonctionnaire ne doit rester sur place plus de 5 ans. Mais vous avez peur d’enlever les fonctionnaires, il va aller alerter son village où sa préfecture pour venir dire maintenant qu’on a enlevé son fils. Si on veut bien gérer, on doit avoir la force de faire face à la population. Si quelqu’un de Dubréka gère mal on doit avoir le courage de dire et il doit partir parce qu’il gère mal, ainsi de suite. Il n’a qu’à aller mobiliser la population, on leur dira la vérité. On est là pour gérer les biens de l’Etat pour protéger la population»,

Poursuivant son le président de la République a ajouté que personne ne peut arrêter la réforme qui, à son avis, serait déjà en cours.

«La réforme, personne ne va l’arrêter. Vous pouvez aller mobiliser votre village, sous-préfecture ou préfecture, ça ne changera rien. Quelqu’un qui ne gère pas bien, il doit partir. On ne doit pas le protéger par ce qu’il est son fils ou cousin… les ministres doivent être capables de prendre des décisions. Quand on gouverne, on est impopulaire, on ne peut pas gouverner et être populaire. Prenez des décisions. Ceux qui détournent sont à peine 5% alors que l’écrasante majorité de la population en souffre», a-t-il insisté.

Présidée par le numéro 1 guinéen, la rencontre a marqué aussi la présence de quelques membres du gouvernement, des cadres des impôts et des corps diplomatiques. La cérémonie a pris fin par la visite des nouveaux bureaux de la direction nationale des impôts.

Ibrahima Sory BARRY pour Aminata.com

Tel : (+224) 656 77 52 34