Rate this post

Le nouveau ministre guinéen chargé de la santé entend faire de l’hygiène dans toutes les structures sanitaires du pays une des priorités de son département. Arrivé à la tête du ministère de la santé et de l’hygiène publique à la faveur du dernier remaniement gouvernementale, le médecin Colonel Remi Lamah a donné des instructions fermes à tous les responsables des différentes structures sanitaires.

“  Le ministre nous a instruits de faire de l’hygiène l’une de nos priorités. Après son passage à Boké, le ministre a demandé à ce qu’on assainisse nos locaux surtout les toilettes. Je pense que c’est une initiative à saluer et à encourager quand on sait comment sont nos structures sanitaires“ nous a confié un médecin en service au CHU  d’Ignace Deen.

 

Contacté par notre rédaction pour connaître les motivations de sa décision, le ministre Remi Lamah a indiqué qu’il ne saurait y avoir d’une vraie santé sans des structures sanitaires appropriées : “Comment voulez-vous qu’au niveau même des endroits où nos populations partent pour se soigner, qu’il y ait un manque d’hygiène total ? J’ai donné des instructions et je veillerais personnellement à leur application“ a déclaré le médecin Colonel Remi Lamah.

Déjà, notre équipe a constaté la rénovation de toutes les latrines du ministère de la santé et de l’hygiène publique. L’hôpital de Donka, qui était réputé pour son insalubrité est entrain de faire peau neuve depuis quelques jours. Du centre de nutrition au grand bâtiment, les latrines sont désormais “accessibles“.

 

“Sincèrement nous sommes plus que satisfaits parce qu’avant les toilettes n’étaient point accessibles même pour les malades à plus forte raison leurs accompagnateurs” s’est réjoui ce citoyen rencontré dans la cour de l’hôpital Donka.

Rappelons que le ministre de la santé et de l’hygiène publique , le Colonel Remi Lamah avait récemment effectué une visite inopinée au CHU de Donka pour s’enquérir de l’état de fonctionnement de cet hôpital qui est l’un des plus grands du pays.

 

AMINATA.COM

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here