orange guinee guicopres uba guinee votre

Sanou Kerfalla Cissé, président de l’URTELGUI : « nous n’avons pas les moyens de payer les redevances »

Sur décision de l’Autorité de régulation des postes et télécommunications (ARPT), plusieurs radios privés ont arrêté d’émettre depuis lundi  par faute de non-paiements des redevances. Parmi ces radios figure la radio Sabari FM et Djigui FM, Dans l’émission les grands gueules le président de l’URTELGUI a tenté d’expliquer la situation.

Pour Sanou Kerfala Cissé la décision de fermer les radios est une violation grave à la liberté d’information, à la démocratie et au développement dans notre pays. «Cette décision du gouvernement par le biais de l’organe de régulation des postes et télécommunications est une décision grave et unilatérale. Puisque avant tout  nous sommes des partenaires lors qu’un problème se pose nous devons tous se retrouver au tour d’une table pour pouvoir prendre une décision et avancer ensemble».

Pour rappel c’est en aout 2009 que le président Dadis avait rencontré les patrons des radios privés. « Au cour de la rencontre nous avons profité pour lui expliquer les problèmes auxquels  les journalistes des radios étaient confrontés. Nous avons demandé le président d’écouter une radio et il est tombe sur la radio Horizon FM il a écouté pendant cinq minutes. Et Boubacar Yacine lui a posé la question s’il a payé quelque chose en écoutant la radio il a répondu qu’il n’a rien payé. C’est  que vous faites relève du service public vous devez rien payer c’est en moment que Yacine a dit que nous sommes des citoyens guinéens la loi de la République recommande qu’on paye quelque chose».

Sanou Cissé explique qu’ils ont convenu avec Dadis que les radios devraient payées: «désormais 5 millions sur les 25 millions que les radios commerciales devraient payées. Cette décision a été verbale et elle a été prise en présence de ministre de l’économie à l’époque, le ministre des postes et télécommunications, Tibou Camara et Sékouba Konaté. Lorsqu’Alpha Condé est arrivé au pouvoir nous avons eu des discussions avec l’ARPT avec l’actuel ministre Moustapha Diaby. Nous lui avons écrit en décembre 2011 dans le souci d’être toujours en conformité avec l’Etat que nous voudrions renouveler nos licences à l’ARPT en ce qui concerne l’attribution de nos fréquences. Diaby a exigé à ce qu’on paye les redevances de 20 millions nous lui avons dit que c’était une décision présidentielle et que nous ne payons pas les 20 millions».

Le patron de Sabari Fm soutien que: «ce n’est pas parce que nous refusons de payer les redevances mais plutôt parce que nous n’avons pas les moyens de les payer. Il faut que le gouvernement le comprenne», Soutien-il.

Lamarana Diallo

+224 623 27 55 45

Apropos Alpha Oumar Diallo

Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »