A LA UNELibre Opinion

Retrait de la  Concession  minière  des blocs  1et2  de Simandou de la  Société  brésilienne Valé-BSGR: Des révélations qui épinglent Alpha Condé et sa bande de mafia

Contrairement  à  la Société  Rio Tinto  qui  a   été  obligée de payer   les 750  millions  de  dollars  américains non pas à  la  Guinée,  mais directement  au clan restreint d’Alpha Condé  pour sauver sa peau face à la menace  du  dit clan de retirer  ses permis, la Société  Brésilienne  Valé-BSGR  s’est  vue retirer  sa Concession  minière  de Simandou  blocs  1et2 pour n’avoir  pas  versé  500 millions  de  dollars  américains  à  Georges  Soros,  le parrain  du président  déchu  Alpha  Condé.

C’est  donc  ce lourd secret  caché  dans des ténèbres que notre  rédaction va   vous étaler  sur la  place publique , une  façon  de laver  les  linges  sales  d’Alpha  Condé  sur la place publique  et  aussi ,  de Comprendre  jusqu’où l’amoureux de la fortune minière, Alpha  Condé était  un imposteur nuisible  pour  l’intérêt  supérieur  de la  Guinée.  Si non   comment  vous  pouvez  imaginer  qu’un  chef  de l’Etat, puisse développer  la  mafia  dans  son pays , de manière  à  privilégier  l’intérêt  de  son clan  au détriment  de son peuple,  en détruisant  les  projets  de plusieurs  milliards  de  dollars  Américains  dans  son pays,   pour  sa seule  envie  de  satisfaire  son parrain,  Georges  Soros. 

C’est  toute la lumière   de cette  enquête  qui  va intéresser  au plus haut  degré,  les dirigeants  actuels  du pays à la quête  de la  justice  en République  de  Guinée.

Et , c’est  dans ce sens que  les toutes premières  actions des nouvelles  autorités  guinéennes   ont été   de rompre  avec la gabegie financière  du régime  déchu par la  mise  en  place  d’un  Comité  d’audit dont  l’ambition affichée  est  de faire des investigations  sur  les  malversations  financières  du  régime  d’Alpha  Condé. 

Beaucoup  de découvertes  étonnantes  ont  déjà  été  enregistrées  dans ce sens par le comité d’enquête .

 Les magots  des anciens  dirigeants   qui ont  planté  la Guinée  dans le trou sont  énormes , on parle  de plusieurs  centaines de millions  de  dollars détournés.

Les cas  les plus dévastateurs ont  été  commis  au niveau  du cadastre  minier Guinéen considéré comme  la propriété privée d’Alpha Condé  et de son fils. 

Pendant  près  de  11 ans,   Alpha  Condé  ne  connaissait rien   d’autre  que le vocabulaire  MINES     lui , et son Clan (  Georges  Soros   Bernard  Kouchner   etc…),  régnaient  en maîtres  absolus sur  les domaines miniers Guinéens, et  se permettaient  même de  négocier  directement  les Contrats avec les  Sociétés  minières.

La première  Victime de cette  mafia reste  la Société Rio  Tinto  qui  avait  été   obligée  de  verser  750 Millions  de  dollars  américains   dans un Compte  off short   et sur le dos du peuple  guinéen,  pour  soit disant,  que  la situation  de ses  permis  devait  être  arrangée ,:  et que   ces  montants  de 750  millions  de  dollars   seraient  déductibles, lors  des échéances  fiscales  de la Société  avec l’Etat  Guinéen.

Depuis,  la Société Rio  Tinto a baissé  son rideau  et, a mis plusieurs  centaines  des jeunes  Guinéens  en Chômage. 

Pour  la  Société  Rio Tinto,  l’attitude  était  tellement   honteuse,  au point qu’il  était  trop compliqué, même   de  regarder  le visage  de l’homme (Alpha  Condé) surnommé par les médias étrangers  de (l’empereur des mines). 

De son côté,  La Société BHP  Billinton, la  plus  grande  Société  minière   au monde,  avait  été  obligée  de jeter l’éponge  et quitter  le pays après avoir investi sur le mont  Nimba, plusieurs  millions  de dollars us,  en déposant  des  centaines  des jeunes  guinéens  au chômage. 

Quant à la Société  Brésilienne  Valé-BSGR, après  un investissement  de plus d’un  milliard  de  dollars  américains, C’est  Soros, le parrain du président Alpha Condé qui sort  son kilos , demandant à la  Société  Brésilienne  Valé-BSGR , via ( échange  de  mails),  de lui  verser  500. Millions  de  dollars  américains , afin que la Société  Valé-BSGR puisse continuer  à  travailler…

 Dans cet échange  de  mails, (en Anglais  et Portugais),  on a tendance à  croire  que, c’est  le milliardaire Georges  Soros  qui  est  le receveur  principal  de  la  République  de  Guinée., sinon,  pourquoi  payer  cet  argent  à  un vieil  homme  comme  Soros,  on dirait  que  la  Guinée  lui  appartient!

Voyez-vous  combien  de  fois,  la  mafia  d’Alpha  Condé  était  si  dangereuse  pour  le  peuple  de Guinée.  

 Si, la   Société  Rio  Tinto  a  cédé au chantage, la  Société Brésilienne Valé-BSGR  quant à  elle,  s’est  montrée  intraitable  face  aux  menaces  du clan  Condé. 

En représailles,  les  Structures  créées  par  le Clan Condé et Soros    comme  Revenu White et tant d’autres, basées  à  Sekhoutoureyah, le palais  présidentiel  et  au ministère  des  mines à  Conakry,  avec l’aide  de   certains  complices à  l’étranger, ont  fabriqué  toute sorte  de montage  afin de ruiner  le projet  de la  Société  Brésilienne  Valé-BSGR( VBG)  du fait  de  n’avoir  pas  répondu  favorable  à  la  demande  de  Georges  Soros.

Pourtant,  la Société  Brésilienne  Valé-BSGR,  avait annoncé  des objectifs  précis  à  court  terme  pour  le  Développement  de son projet ainsi  que  des  infrastructures  qui  l’accompagnement en  Guinée notamment :  

La  Construction  du Chemin  de  fer  Conakry-Kankan, la  Construction  d’un  Aéroport  international  à N’zérékoré,  celle relative  aux logements  sociaux  pour  les  travailleurs   ainsi  que  de  la Création  de plus  de 100.000 emplois directs  et indirects,   le tout  couronné  par  le démarrage  de  la  première expédition  commerciale  du minerai  de  fer  de  Guinée  dès  fin  2012.

De quoi permettre  à  la  Guinée   d’engranger  un bénéfice  net compris entre  500  millions  à  1 milliard  de  dollars  américains  de  recettes  annuelles. Et, de  bouder les institutions  de Crédit,  pour se concentrer sur le  développement  du pays. 

 C’est  tout  ce  que  le  vieux  déchu Alpha Condé  a  abandonné , au profit  de  l’intérêt  de  son  Clan  Soros   et de son fils  Mohamed  Alpha  Condé   à  qui,  il  donna le  parrainage de la  Concession   des  blocs 1et2  de  Simandou   ainsi  que  d’autres  permis  de  Bauxite  de Boké,  afin d’aider le groupe fantôme  de  son  Clan à revendre  d’abord , les Bauxites  de  Boké  avant de  venir financer  les blocs  1et2  de  Simandou.

Pendant  ce temps,  les  milliers  des  jeunes Guinéens  qui  travaillaient  sur ces sites  miniers, pour faire le deuil  de la perte  de leurs  emplois,  certains  d’entre eux, avaient  choisi  les traversées  de  la  méditerranée  avec tous  les risques  encourus, afin  de rejoindre  l’Europe.  

Toutes  ces  tristes  statistiques,  au-delà  des  morts noyés de plusieurs  de ces jeunes,  la Guinée  se voit  classée, le premier  pays  de l’immigration vers  l’Occident, juste  derrière  l’Afghanistan. 

 C’est donc, tous ces  constats amères  qui  interpellent les nouvelles  autorités  guinéennes,  comme à  l’image du Comité  d’audit  sur  les   magouilles financières de la  dernière  décennie. Desquelles  autorités qui  ont  aussi  pointé  de  nombreuses  situations   de Confusions et de  prise  d’intérêt  illégal  dans  la gestion  du Cadastre  minier  Guinéen  par  Alpha  Condé qui s’est illustré dans la gloutonnerie minière.

D’où  l’urgence  de l’installation  par  le nouvel  homme  fort du pays,  le Colonel  Mamady  Doumbouya, d’ un  Comité stratégique  interministériel chargé  de  réviser  officiellement  l’ensemble  des  Contrats  miniers  signés  sous  l’ère  Condé. 

 On parle   dans ce répertoire de  la  revue des Contrats  des Secteurs  de  bauxite, du Nimba et du  fer de Simandou  blocs  1 et 2 ;  Où  une société  adossée  au fils  Mohamed  Alpha Condé  a  repris  dans les Conditions  très Opaques , les titres  de la  Société  Brésilienne  Valé-BSGR.

Comme  on le  sait, l’entêtement  du président  Alpha  Condé  dans  le  secteur  minier, parrainé  par ses amis   Georges  Soros , Bernard  Kouchner etc… avait  pollué  l’ensemble  du secteur  minier en faveur de leur Clan  qui  avait  fini  par prendre ce  secteur  en otage. 

Ce n’était donc  pas une  Surprise pour personne, les domaines  miniers  guinéens,  sous  le Mandat  du professeur  Alpha  Condé,   étaient considérés aux  yeux  des Guinéens,  comme  la  marchandise  du fils Mohamed Alpha Condé et de son Clan.

Le temps  de  la  Justice  étant  revenu,    les  nouvelles  autorités  de  Conakry  placent  dorénavant  la  Justice  au centre  de  l’orientation  de toutes  les  décisions  gouvernementales. 

La décision des nouvelles  autorités  de Réviser les Contrats en Souffrance  sous  le régime  d’Alpha Condé  est  nettement   salvatrice  et fondée  sur  l’angle  patriotique et,  effacera  le mauvais  souvenir  auquel,  on a  vu  le Clan  Condé  décider  de ce qu’il  veut sur le sort des mines  de  Guinée. 

 Priver des sociétés  professionnelles  comme  Bhp  Billinton  sur  le Nimba  ou,  comme la  Brésilienne  Valé  sur les Blocs  1 et  2 au  profit  d’autres   Sociétés couvertes  par  le  fils  Mohamed  Alpha  Condé était  une  faute  lourde. 

Pourtant,  le projet de la  Société  de droit guinéen Vale-BSGR  (VBG) qui  allait  Construire  le Chemin  de  fer  Conakry-Kankan  pour  les  populations  riveraines  à  plus  de 1 milliard  de  dollars américains,  plus la réalisation d’autres infrastructures  d’intérêt National,  ont été donc, délibérément  assassinés par Alpha  Condé  du  simple fait que,  Valé-BSGR  avait refusé  de  payer  à  Georges  Soros  les 500  millions  de  dollars US.

Il est important  de  rappeler  que  le président  déchu  Alpha  Condé,  a toujours  utilisé les  institutions  de  la  République  pour  arriver  à  ses propres fins.

Et, quand  il  a voulu  demander  les soutiens  de    de la   Haute Guinée,  il disait  toujours  aux  populations  de la zone,  qu’il  allait  retirer  les projet  à  Valé-BSGR  et   Construire  son  propre  chemin  de  fer  qui  va  quitter  de  Conakry  jusqu’à  Bobo Dioulasso(  au Burkina  Fasso).  

Voilà  que  celui qu’on appelait le « premier  président démocratiquement élu »  a pratiquement  fait  près de  11 ans,  il n’à rien fait, même un  morceau  de  Chemin  de  fer, Sauf  qu’à  chaque  fois  qu’il veut  se  présenter  aux  élections   pour sa  propre  succession,  il envoie  quelques  Coréens  ramassés   par-ci  et par là. Il  les donne  quelques  matériels de lever Topographiques pour  aller  juste  faire  de mouvements  de  séduction  dans le Centre-ville  de Kankan,   en vue  de tromper  sa propre  population  et bénéficier  de leurs votes.

  Quel manque  de sagesse ! Quelle tromperie !

A LIRE =>  La RTG : entre allégeance et amalgames, il est possible de faire mieux ! (Tribune)

Détruire  les grands  projets  de  développement  de la  Guinée,   des projets  tenus  par des  investisseurs  qui  ne mettaient  pas  la  main  dans  la  poche en faveur  du Clan  Condé, était  son petit  déjeuner.   Rio Tinto   en sait  quelque  chose   dans  son  paiement  inattendu  des  750 Millions US.

Et,  pour  cet  exercice, Alpha  Condé  était bien préparé  à  çà,   avant  même  son élection  en 2010.

 Cela  peut  s’illustrer  par  le Contrat  de  Palladino dans lequel, il  avait  envisagé  de revendre  tous les  actifs  miniers  guinéens  pour  le  compte  de  son Clan. 

Tout ceci  explique  qu’Alpha  Condé  avait  une  haine  noire  vis-à-vis  de la Guinée et des guinéens  et que   ses linges  sales  doivent  être  désormais  lavés en public  et, plus tard   dans  les  tribunaux .

Affaire à suivre…

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »