A LA UNENouvelles des Regions

Réponse conjointe et multisectorielle contre le viol et les violences basées sur le genre en Guinée forestière

‘BEYLA LE 16 MAI 2022, les Nations Unies conjointement avec le Ministère de la Justice et des droits de l’Homme, de même que les autorités Judiciaires ont lancé une action d’envergure nationale à partir de la préfecture de Beyla dans le but de donner une réponse multisectorielle au fléau du viol.

Le soutien aux victimes et la lutte contre l’impunité sont au cœur de cette action importante qui s’inscrit dans le cadre d’une initiative conjointe de l’ensemble de Système des Nations Unies sous le leadership du Coordinateur Résident, en vue d’appuyer le gouvernement dans la lutte contre le viol. L’initiative est soutenue par le Bureau ONU-Droits de l’Homme en Guinée (ONU DH), le Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA), l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM), le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF).

Il s’est agi du lancement de la première audience foraine pour juger des cas de viol, d’une réunion de plaidoyer en direction des autorités sur les défis de terrain en lien avec l’application de la loi et la prise en charge des victimes et, des visites des centres de prise en charge sanitaire, dont les hôpitaux régional et préfectoral de Beyla et Nzérékoré.

A LIRE =>  Construction des logements ministériels à Conakry: les travaux débutent avant le 10 mai prochain, pour une durée de 6 à 8 mois

La cérémonie de lancement ainsi que l’audience criminelle foraine se sont déroulées au sein de la Maison des Jeunes de Beyla et marquées par la présence massive de toutes les forces vives de la localité, y compris les populations (femmes, jeunes, leaders religieux et communautaires, etc.).

Il est à noter que la première journée d’audience a connu le jugement du cas de viol sur une fille mineure de 13 ans, vivant handicap a abouti à la condamnation de l’auteur a une réclusion criminelle de 10 ans et le paiement des dommages et intérêt à hauteur de 50 millions de GNF.

Dans les régions forestières et de la haute Guinée, les audiences foraines, couplées avec l’accompagnement des victimes, ainsi que la prise en charge holistique des cas de viol, vont se poursuivre, à savoir les préfectures de Yomou, Lola, Nzérékoré et de Siguiri durant les mois de mai et juin.

Cet appui du Système des Nations Unies va s’étendre dans les autres régions naturelles de la Guinée.

Pour toutes informations complémentaires veuillez prendre contact avec :

Mme Mariama CONTE, Cheffe de Bureau de ONU-Droits de l’Homme:

– Tél. : 610008721

– E-mail: mariama.contdoumbouya@.org 

Mme Madina ATHIE, Représentante Adjointe Bureau de ONU-Droits de l’Homme :

 Tél. : 610008701

 E-mail: madina.athie@un.org 

A LIRE =>  Le gouvernement annonce deux bonnes nouvelles pour la jeunesse guinéenne :

Mr Issiaga CONDE, Chargé de Communication 

– Tél. : 610008717

– E-mail: issiaga.conde@un.org

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Centre de préférences de confidentialité

Necessary

Advertising

Analytics

Other

Translate »