orangeguinee > guicopresse

UBA Guinée

Réduction de l’instrumentalisation et violences politico-sociales des jeunes taxi-motards en Guinée: le PNUD lance des concertations entre les partis politiques

Dans le cadre de la mise en œuvre du projet d’appui à la réduction de l’instrumentalisation et violences politico-sociales des jeunes taxi-motards, le programme des nations unies pour le développement (PNUD) et le gouvernement guinéen par la voix de son ministère de la jeunesse et de l’emploi jeunes ont procédé au lancement des concertations entre les partis politiques ce vendredi 26 mars 2021 à Conakry.

Selon les organisateurs, l’utilisation des taxi-motards dans les cortèges politiques engendre beaucoup de violences, qui réduisent la participation de la population aux discussions et actions publiques liées à la politique, notamment les femmes et les filles.

« L’analyse des périodes d’instabilités politiques et sociales de ces 10 dernières années révèle que le pic des menaces à la paix en Guinée s’observe pendant les périodes électorales. Cette année, il est prévu la tenue des élections présidentielles, dans un contexte caractérisé par des antagonismes sociopolitiques et un déficit de confiance entre les acteurs. Les Taxis motards représentent un groupe socioprofessionnel, constitué essentiellement de jeunes, vulnérables à l’instrumentalisation des partis politiques pour faire leurs démonstrations de force qui entraînent généralement des violences. Ces violences entraînent souvent des dégâts matériels importants et des pertes en vie humaine et affectent surtout les activités économiques des populations en générale et des femmes en particulier », ont-ils indiqué.

C’est dans cette perspective que le gouvernement guinéen et les agences des Nations Unies (UNFPA, OIM et PNUD) avec le financement du Fonds des Nations pour la consolidation de la paix PBF ont mis en place « le projet d’Appui à la Réduction de l’instrumentalisation et des violences politico-sociale des jeunes Taxi motards ».

Ce projet vise l’atteinte des résultats suivants : Les violences liées à l’instrumentalisation sociale et politique des jeunes conducteurs de taxi-moto sont réduites avant, pendant et après les échéances électorales de 2020; Les jeunes taxis-motards des zones ciblées deviennent des acteurs et des vecteurs de consolidation de la paix et de renforcement de la cohésion sociale au sein de leurs communautés.

A LIRE =>  Télimélé : inauguration des infrastructures offertes par le chef de l’Etat
Ainsi, l’une des activités importantes inscrite dans le plan de mise en œuvre du projet consiste à procéder à la facilitation du processus de compréhension des partis politiques sur les enjeux liés à l’instrumentalisation des conducteurs de motos taxis dans les violences politiques et sociales en période électorale.

L’objectif général est d’amener les partis politiques à prendre conscience des enjeux liés à l’instrumentalisation des conducteurs de taxis motos dans les violences politiques et sociales et à prendre des engagements pour y renoncer.

Prenant la parole, Luc Joël Grégoire, représentant résident du PNUD en Guinée a salué la  bonne collaboration entre son institution et les départements techniques sectoriels concernés par la mise en œuvre du projet « d’appui à la réduction de l’instrumentalisation et des violences politico sociales des jeunes conducteurs de motos taxis ».

Selon ce diplomate onusien, le projet vise la réduction des violences liées à l’instrumentalisation sociale et politique des jeunes conducteurs de mototaxis en faisant d’eux des acteurs de paix dans le cadre du renforcement de la cohésion sociale dans les communes de Conakry et N’Zérékoré.

« Ces concertations entre les représentants des partis politiques que vous aurez le privilège de lancer tout à l’heure vise à les amener à réfléchir sur les conséquences résultant de leur collaboration avec les jeunes conducteurs de mototaxis. Je vous exhorte donc chers participantes et participants à mettre à profit cette journée de concertation pour échanger de façon conviviale et de manière dépassionnée afin d’aboutir à des conclusions qui favoriseront la résilience des partis politiques vis-à-vis des dangers liés à l’instrumentalisation des jeunes conducteurs de mototaxis. Ces concertations seraient également l’occasion de formuler des recommandations portant sur l’amélioration du cadre légal et règlementaire régissant l’exercice de l’activité de mototaxis et de susciter une prise de conscience des acteurs et parties prenantes sur leurs rôles et responsabilités dans la gestion de cette activité », a fait savoir le patron du PNUD en Guinée.

A LIRE =>  Mohamed Bazoum nomme Ouhoumoudou Mahamadou comme Premier ministre

Dans son discours, Madame Assiatou Baldé, ministre de la jeunesse et de l’emploi jeunes a dit que nul n’ignore aujourd’hui la prolifération de la corporation de conducteurs de mototaxi dans les villes et dans les périphéries des  villes.

« Mais, il est aussi à reconnaitre que les mototaxis constituent un moyen important de transport, qui présente à la fois des avantages et des inconvénients. Il est à noter que cette corporation est un groupe socioprofessionnel constitué essentiellement de jeunes vulnérables, à l’instrumentalisation des acteurs sociopolitiques, pour faire leurs démonstrations de force, qui se caractérisent généralement par des violences avec des dégâts matériels importants, et des pertes en vie humaine. Cette situation affecte surtout les activités économiques des populations en générale, et des femmes en particulier, d’où l’impérative nécessité de s’y pencher, en vue d’une moralisation rigoureuse et permanente des acteurs du secteur », a-t-elle entamé.

Messages aux participants et aux partenaires techniques et financiers

« Chers participants et participantes, je vous exhorte à une synergie d’actions, pour faire des réflexions approfondies, le suivi de proximité et la capitalisation des acquis de cet important projet. Pour terminer, au nom de son excellence M. le Président de la République, je voudrais adresser mes sincères remerciements aux Agences du Système des Nations Unies, notamment le PNUD, l’OIM, l’UNFPA et le Fonds de Consolidation de la Paix, pour les efforts consentis en faveur de l’accompagnement des jeunes, et à la consolidation de la paix, ainsi que pour l’unité nationale en Guinée ».

Mamadou Aliou Barry pour Aminata.com

Share and Enjoy !

Shares

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »
Close
Please support the site
By clicking any of these buttons you help our site to get better