A LA UNEPolitique

Récupération des domaines de l’État: »À la place du CNRD j’aurais souhaité… », dixit Cécé Loua ex Maire de N’zérékoré

Après la réunion préparatoire pour la campagne de récupération des domaines de l’État tenue le lundi 25/04/2022 au gouvernorat, un consensus a été tiré pour procéder à l’activité de déguerpissement la semaine à venir. En cela, nombreux sont les quartiers qui sont repérés : Ossud, Tilepoulou, Angola, Nyen, Mohomou, Dorota… À cela s’ajoutent aussi quelques portions de certains responsables comme le siège et la résidence privée de l’ex. Ministre de l’hydraulique et de l’assainissement, Papa koly kourouma, le domicile de Monsieur André Pacha, ex. Ministre, le domicile de Monsieur Frédéric Loua, ex. Ministre de la pêche  et le domicile privé de l’ex. Maire de N’zérékoré, Cécé Loua qui est dans le viseur de la direction de l’habitat et l’aménagement du territoire de N’zérékoré. Chose d’ailleurs qui fait sortir monsieur Cécé Loua de sa réserve rencontrer cet après midi de ce mercredi 27/04/2022 par notre correspondant à N’zérékoré, il nous explique comment il est rentré en possession du domaine qu’il occupe aujourd’hui.

« De cette histoire de déguerpissement, je suis concerné en personne. Quand j’étais en Côte d’Ivoire après la prise du pouvoir par Feu président Lansana Conté, il avait l’idée des originaires comme des préfets dans leur préfecture et un de nos frères qui était à N’zérékoré comme préfet, a eu à faire l’attribution des terrains. Et moi je suis resté en Côte d’Ivoire, on m’a informé qu’il y a des parcelles à vendre, j’ai envoyé mon argent et j’ai acquis ces parcelles avec les titres de donation et fonciers ».

A LIRE =>  Nestor Kagbadouno sur le divorce RPG-CNRD: «je ne suis nullement tenu d’approuver une telle erreur politique...»

Dans la même intervention, monsieur LOUA fait un plaidoyer pour les populations minables,

Cécé Loua, ex Maire de N’zérékoré

« Ils vont nous déguerpir moi je ne suis pas contre mais, j’aurais souhaité que le colonel Doumbouya regarde la condition de vie des guinéens qui sont déjà dans la misère. Pour mon cas particulier, ça ne reste qu’on me donne deux semaines pour que j’enlève ce qui est nécessaire chez moi pour aller habiter ailleurs. Je plaide le sort des gens qui n’ont pas les moyens comme moi. Imagine quelqu’un qui a mis tout son avoir dans un seul bâtiment et qu’on vienne casser ».

Depuis avant hier où la nouvelle a commencé à sillonner la ville dans le cadre de la récupération des domaines de l’État, deux camps ont vu jour, le premier qui loue le courage du colonel président et le second qui qualifie l’action d’une exagération de la part de colonel Doumbouya. Chose d’ailleurs qui ne laisse pas monsieur Cécé Loua indifférent. « A la place du CNRD, j’aurais demandé le paiement des loyers aux occupants. Car ils n’ont pas trouvé de bâtiments pour habiter mais plutôt des terrains qu’ils ont construit de leurs propres frais. Casser ces bâtiments sans les dédommager serait leur causer du péché. Et cela pourrait être la source de l’ouverture d’un autre front antagoniste contre le CNRD. Et à la population de comprendre qu’on ne peut pas faire tête à tête avec l’Etat, qu’elle s’en remet à Dieu ».

A LIRE =>  Actualité guinéenne, résumé de la journée du Jeudi, 07 avril 2022 :

Stéphane François TATO depuis N’zérékoré pour Aminata.com

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »