A LA UNENouvelles des Regions

Recul de la liberté de presse l’avis de certains journalistes en service à Labé

La Guinée recule de trois points au classement des pays en matière de liberté de presse,un recul que les professionnels du secteur basé à Labé n’ont pas manqué de passer au crible.

Pour Idrissa Sampiring Diallo AGP régional et fondateur du journal Sanakou la faute est à chercher du côté de la formation et de l’absence de vision de certains acteurs du milieu:

« quand un journaliste se laisse instrumentalisée par d’autres courants,par les acteurs politiques, il affaiblit la corporation,il laisse libre court aux prédateurs de la liberté de presse… »

Alpha Boubacar Diallo du groupe GPP estime qu’il y avait obligation de se maintenir à défaut d’une progression:

<<ce n’est pas réconfortant, même s’il fallait ne pas occuper le devant de la scène, on se devait de maintenir le cap>>.

Pour Bah Ibrahima Sory de BTA en plus des habituelles persécutions des forces de l’ordre,d’autres citoyens ne comprennent que mal le rôle et l’apport des médias :

« certains citoyens ne prennent pas en considération le travail des journalistes pour eux,les dénonciations sont des inimitiés… »

A ces facteurs, il faut rajouter les difficiles conditions de travail au sein de la plupart des rédactions et la surexploitation des reporters dont les efforts sont sous-estimés ou galvaudés par les responsables de presse.

A LIRE =>  Journée mondiale de l'habitat: "Siguiri est en bonne santé en matière d'habitat", dixit Mr. Yaya Camara

Ousmane K.Tounkara, correspondant d’Aminata.com

 

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »
Enable Notifications    OK No thanks