orangeguinee > guicopresse

UBA Guinée

Recul de la liberté de presse l’avis de certains journalistes en service à Labé

La Guinée recule de trois points au classement des pays en matière de liberté de presse,un recul que les professionnels du secteur basé à Labé n’ont pas manqué de passer au crible.

Pour Idrissa Sampiring Diallo AGP régional et fondateur du journal Sanakou la faute est à chercher du côté de la formation et de l’absence de vision de certains acteurs du milieu:

« quand un journaliste se laisse instrumentalisée par d’autres courants,par les acteurs politiques, il affaiblit la corporation,il laisse libre court aux prédateurs de la liberté de presse… »

Alpha Boubacar Diallo du groupe GPP estime qu’il y avait obligation de se maintenir à défaut d’une progression:

<<ce n’est pas réconfortant, même s’il fallait ne pas occuper le devant de la scène, on se devait de maintenir le cap>>.

Pour Bah Ibrahima Sory de BTA en plus des habituelles persécutions des forces de l’ordre,d’autres citoyens ne comprennent que mal le rôle et l’apport des médias :

« certains citoyens ne prennent pas en considération le travail des journalistes pour eux,les dénonciations sont des inimitiés… »

A ces facteurs, il faut rajouter les difficiles conditions de travail au sein de la plupart des rédactions et la surexploitation des reporters dont les efforts sont sous-estimés ou galvaudés par les responsables de presse.

A LIRE =>  Le Président Alpha Condé et les cadres : l'exigence de résultats face à la tentation de la victimisation

Ousmane K.Tounkara, correspondant d’Aminata.com

 

Share and Enjoy !

Shares

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »