Radioscopie du discours présidentiel par les acteurs de la société civile

Des membres de l'antenne locale Labé du Front national pour la défense de la constitution (FNDC)
Des membres de l'antenne locale Labé du Front national pour la défense de la constitution (FNDC)

Moins de 24 h après le discours annoncé du professeur Alpha Condé, les langues se délient chez les acteurs locaux de la société civile, la sortie présidentielle est qualifiée de ratée.

Bah Alhabib, coordinateur régional du FNDC est resté sur sa faim :

« Le peuple s’attendait à l’éclaircissement de la position du président de la république… »

Younoussa Baldé fédéral des jeunes UFDG voit un président en quête d’opportunités pour exécuter son dessein révisionniste :

«Il veut profiter de ce discours pour voir si effectivement, ils peuvent dérouler son agenda au cas où il a une possibilité de s’en sortir ».

Les deux acteurs de la société civile sont tous les deux d’accord que le peuple de Guinée a affiché sa volonté de façon claire de voir le professeur Alpha Condé respecter la constitution sur laquelle il a par deux fois prêté serment et cette contestation elle bourdonne tant à l’intérieur de nos frontières qu’à l’extérieur où sit-in et marches se font à chaque voyage présidentiel.

Ousmane K. Tounkara