Quelles solutions face aux multiples et récurrents incendies en Guinée ?

Top de nos lecteurs

Labé-  La commune et les bouchers accordent leurs violons sur le prix de la viande

Alors que le prix au kilo de la viande a subitement flambé les jours qui ont précédé la célébration de l’Aïd el Fitr 2020,...

Labé- Les sapeurs pompiers veillent-ils sur l’hôpital ou sont-ils là pour extorquer de l’argent aux citoyens ?

Postés à la façade d’entrée de l’hôpital régional de Labé pour faire régner l’ordre et faire respecter les mesures d’urgences sanitaires, certains agents de...

AKB massacre Bantama Sow: « je n’attends rien de ces plaisantins »

Le projet entamé par le ministère des sports, de la culture et du patrimoine historique dans le cadre d’indemniser les gloires du pays suscité...

“Si nos salaires de mars, avril et mai ne sont pas payés, nous allons boycotter la reprise des cours”, menace le SEPGUI

Privés de salaires depuis par les fondateurs des écoles depuis le début de la crise sanitaire de Coronavirus, les enseignants du privé de Guinée...
Alpha Oumar Diallohttp://aminata.com
Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Les incendies en Guinée sont devenus un autre malheureux quotidien en Guinée. Face à cette nième problématique, aucune réponse n’est apportée par les autorités en place. D’ailleurs, le parfait coupable EDG, brille par un silence absolu alors que le service de secours incendie (les sapeurs-pompiers) sont soient injoignables, soient en manque de carburent ou arrivent en trop tard après que le feu ai fini de consumer tout sur son passage.

Quelles solutions peuvent-elles être proposées au citoyen lamda face à cette situation qui appauvrisse et endeuille chaque jour plusieurs familles partout en Guinée?

Le feu, faudrait-il le rappeler, est la combinaison de trois éléments essentiels, ce qui veut dire qu’à l’absence de l’un de ses éléments, il ne peut y avoir incendie.

Ces éléments connu sous le nom du triangle du feu (Comburent, Combustible et Source d’énergie) sont l’oxygène, la matière qui brule, la source d’énergie qui déclenche le feu (étincelle, chaleur…).

Etant donnée la complexité de s’attaquer à l’ensemble de ses éléments, nous nous attaquerons ici principalement et particulièrement  à la matière qui brûle : nos maisons, ateliers, voitures et au pire nos vies …

A LIRE =>  COVID-19: 73 cas positifs recensés en Guinée dont 2 guéris

Alors comment peut-on empêcher les incendies de nos biens ou tout au moins prévenir et /ou atténuer leurs conséquences en République de Guinée ?

A LIRE =>  Pour ses critiques contre le pouvoir, Ismaël Condé exclu du RPG Arc-en-ciel

S’il y’a incendie, c’est qu’il y’a défaillance quelque part. Cette défaillance peut intervenir aussi bien à la conception de l’ouvrage (non prise en compte de la sécurité incendie dans la conception du plan du bâtiment) qu’à sa réalisation (usage des matériaux et matériels ne répondant pas aux normes) et/ou son aménagement (branchements clandestins).

Face à cette situation, deux types de solutions existent, les solutions d’ordre préventif et celles d’ordre curatif.

Les solutions d’ordre préventif : 

Relevant des Ingénieurs architectes et Civils (même s’il faut relevé  que pour ce dernier, il n’existe du moins selon le code la construction et de l’habitat aucun ingénieur civil en Guinée car c’est une qualification ou un titre devant être donnée par une institution qui n’existe pas encore ou qui n’est pas connu du grand public selon l’article 14du code de la Construction et de l’Habitation 2015 : l’Ordre National des Ingénieurs du Bâtiments et des Travaux Publics ONIBAT; ceux qui en portent le nom d’Ingénieur pourraient être considérés comme des usurpateurs), les solutions préventives sont donc ces moyens passifs devant être intégrés dès la conception de l’ouvrage (plan d’accès pour les sapeurs-pompiers, les secouristes, les moyens d’évacuation en cas d’urgence…) mais aussi à sa réalisation (utilisation des matériaux et matériels pouvant stopper ou tout au moins retarder la progression d’un incendie). Parmi ces moyens, nous pouvons cités à titre d’exemple les portes coupe-feu.

A LIRE =>  COVID-19: 73 cas positifs recensés en Guinée dont 2 guéris

Les Solutions d’ordre Curatif :

Il s’agit-là des moyens permettant non seulement de détecter un incendie dès son déclenchement (alarme incendie) mais aussi de l’éteindre (Sable, Extincteurs…). Si pour les alarmes, elles ne sont pas à la portée de chaque guinéen, le sable, l’extincteur… sont plus ou moins disponibles et abordables et c’est là qu’intervient le facteur humain dans la gestion et la résolution de cette problématique.

Ce facteur humain qui fait appel à une prise de conscience générale d’autant plus que personne n’est totalement à l’abri.

Il est plus que urgent que chaque citoyen pense à se prémunir d’un bac à sable et d’un extincteur et ce afin de sauver non seulement ses biens mais aussi sa propre vie.

 

Sow Ghaly, Ingénieur en Gestion des Risques Hygiène Sûreté Sécurité Environnement

Tel : +224 620 84 44 79

 

- Advertisement -

A lire également

L'info première en Guinée

Labé-  La commune et les bouchers accordent leurs violons sur le prix de la viande

Alors que le prix au kilo de la viande a subitement flambé les jours qui ont précédé la célébration de l’Aïd el Fitr 2020,...

Labé- Les sapeurs pompiers veillent-ils sur l’hôpital ou sont-ils là pour extorquer de l’argent aux citoyens ?

Postés à la façade d’entrée de l’hôpital régional de Labé pour faire régner l’ordre et faire respecter les mesures d’urgences sanitaires, certains agents de...

AKB massacre Bantama Sow: « je n’attends rien de ces plaisantins »

Le projet entamé par le ministère des sports, de la culture et du patrimoine historique dans le cadre d’indemniser les gloires du pays suscité...

“Si nos salaires de mars, avril et mai ne sont pas payés, nous allons boycotter la reprise des cours”, menace le SEPGUI

Privés de salaires depuis par les fondateurs des écoles depuis le début de la crise sanitaire de Coronavirus, les enseignants du privé de Guinée...

Couvre-feu en Guinée : des bavures des forces de l’ordre signalées dans les périphéries de Conakry

Les plaintes se multiplient contre les forces de l'ordre depuis l'instauration du couvre-feu pour empêcher la propagation de la maladie à Coronavirus en Guinée....
0 Shares
x