Passée la psychose des cas mortels de diarrhée, la maison carcérale de Labé va mieux

La clôture de la prison civile de LabéLa clôture de la prison civile de Labé
La clôture de la prison civile de Labé

Deux mois après la psychose liée à la mort suite à une diarrhée de deux pensionnaires de la maison carcérale de Labé, les choses semblent aller au mieux.

C’est en tout cas ce que nous a confié le régisseur des lieux,Balamou Zaoro Albert.

La propreté est  de retour avec de nouvelles précautions sont des kits de désinfection des mains un peu partout dans l’enceinte carcérale, une rigide gestion de la propreté des cellules nettoyées de plus en plus au quotidien et une évacuation plus intelligente des eaux souillées.

Cette nouvelle physionomie de la prison, le régisseur avoue la devoir aux partenaires.

Revenant sur le cas des diarrhées mortelles d’il y a quelques mois Mr Balamou a indiqué que les prélèvements effectués sur les victimes ont vite rassuré sur le fait que ce n’était pas une situation épidémiologique.

Toutefois, pour l’heure, la prison affiche des besoins mais notamment en chlore pour la désinfection des eaux d’usage dans le pénitencier et souhaiterait un entretien plus rapproché des cuves de stockage des eaux dans son établissement.

Ousmane K.Tounkara