Dr Alpha Abdoulaye Diallo, vice-président du conseil national des organisations de la société civile guinéenne (CNOSCG)
Dr Alpha Abdoulaye Diallo, vice-président du conseil national des organisations de la société civile guinéenne (CNOSCG)

En réaction à une déclaration de l’antenne du conseil national des organisations de la société civile guinéenne (CNOSCG) dans la région de Kankan, Docteur Alpha Abdoulaye Diallo vice-président de cette plateforme a confié à notre rédaction que son organisation est opposée à tout tripatouillage de la constitution guinéenne.

Le CNOSCG Kankan dit oui à une nouvelle constitution, Dr Alpha Abdoulaye affirme que le bureau national a appris cette nouvelle comme tous les autres citoyens.

« Nous n’avons pas été consultés. Nous avons vu comme tout le monde sur la toile, une déclaration signée de personne. Nous avons essayé de rentrer en contact avec Kankan. Nous avons fait une réunion d’urgence là dessus et nous avons envoyé une lettre d’explication. Puisque la déclaration n’était pas signée, il était question pour nous d’avoir d’amples informations par rapport à cette sortie. Mais, ce qu’il faut dire, c’est qu’actuellement le terrain est fertile à la manipulation, à la démagogie. Le CNOSCG n’échappe pas à cette règle. Là, il faut qu’on mette fin à ces sorties puisque la position du CNOSCG est claire. On est contre toute forme de tripatouillage de la constitution. Ce qui peut toucher aux intangibilités, aux acquis démocratiques ou tout ce qui peut nous ramener en arrière, nous sommes contre. Pour l’instant, le contact est établi pour avoir d’amples informations. Une lettre d’explication est envoyée. Nous sommes sur les démarches. Ce qui est arrivé n’est ni apprécié, ni appréciable. Il n’y a pas de train sans locomotive. Les démembrements, les antennes doivent suivre la position du bureau national. Nous allons organiser très rapidement une rencontre avec tous nos démembrements et les organisations membres pour que la position du CNOSCG soit claire, suivie afin d’éviter de telles velléités à l’avenir. Il est important que tous les membres du CNOSCG soient mobilisés et être à l’écoute des citoyens pour barrer la route à toute tentative de tripatouillage de la constitution », a-t-il indiqué.

Cet activiste demande aux citoyens guinéens d’être vigilants; aux acteurs de la société civile d’être mobilisés et d’éviter de tomber dans la facilité, dans la démagogie et défendre les valeurs démocratiques chèrement acquises par le peuple de Guinée.

Pour lui, le CNOSCG est un contributeur majeur.

« Donc, nous ne voulons pas que ce tournant décisif ne soit utilisé pour saper toute la contribution que le CNOSCG a apporté dans l’avancée démocratique du pays. Actuellement, le gouvernement doit s’atteler à renforcer le développement du pays pour que les citoyens puissent avoir le bien-être. Nous n’avons nullement besoin de focaliser le débat sur des choses qui ne pourront pas nous faire avancer », a-t-il conclu.

Mamadou Aliou Barry pour Aminata.com

(+224) 622 304 942