Accueil A LA UNE Nzérékoré : Une prostituée se retrouve avec un faux billet de 100...

Nzérékoré : Une prostituée se retrouve avec un faux billet de 100 $ après un ébat sexuel avec deux hommes

Dans la nuit du dimanche à ce Lundi matin, une prostituée a été trompée par deux hommes de nationalité Libérienne dans un Hôtel dans la préfecture de Nzérékoré. Elle s’est retrouvée avec un faut de 100 dollar après un rapport sexuel douloureux avec ces deux jeunes.
Au dit de la prostituée qui n’a pas accepté de dire son nom, a indiqué que c’est dans un maquis, le dimanche 11 mars à 21 h qu’elle a rencontré ces deux Hommes de nationalité Libérienne qui l’ont déplacé pour l’hôtel.
Selon elle, ils se sont convenus à 100 $ soit un peu plus de 800 000 francs guinéen de nos jours, entre 22 heures et 00 heures soit 2h du temps.
C’est ce qui fut fait, malheureusement pour cette jeune fille âgé entre 17 et 19 ans, après le passage des deux hommes sur elle dans la chambre négociée à cet effet, elle était très-très fatiguée, même si elle se contrôlait.
C’est alors qu’ils l’on tendu le billet de 100 $ et ont claqué la porte sans attiré l’attention du gérant. Un instant après elle a commencé à sentir des douleurs, aussitôt elle a commencé à crier, chose qui a attiré l’attention du gérant de l’hôtel et certains occupants venus constater.
C’est ainsi à travers son téléphone, le gérant a réussi à appeler une de ces copines. Celle la s’est fait accompagner avec deux autres filles sur Moto Taxi. A leur arrivée, elles ont consolé leurs amie qui les a tendu l’argent, c’est ainsi que l’une d’entre elle connaissant billet le dollar a dit en ces termes « ma copine c’est un faux billet qu’il ton donné ».
Ces copines sont répartie avec elle au environ 2h, même si elle se plaignait de douleur mais au moment qu’elle quittait aucune trace de saignement n’était visible sur elle. Elle se plaignait de ressentir juste des douleurs
Le travail de sexe à Nzérékoré est vraiment devenu une monnaie courante pour certaines filles et cela est fortement lié à l’irresponsabilité des parents à travers la démission et l’ambition démesurée des jeunes filles à voir de l’argent à tout prix.
Alpha Oumar Baldé,  correspondant d’Aminata.com
Tel : (+224) 622 55 03 13
Mail : aoblaly@yahoo.fr
 
 

AUCUN COMMENTAIRE