A LA UNEJustice et Droit

N’zérékoré: une journée portes ouvertes au tribunal de première instance

Une journée porte ouverte a eu lieu au tribunal de première instance de N’zérékoré. Cette journée d’échanges a connu la présence de toutes les couches sociales de la ville d’où les magistrats, greffiers, officiers de la police judiciaire, les avocats, les autorités, les acteurs de la société civile, les citoyens et les représentants des différents médias de la place.

Prenant la parole le procureur de la République par intérim près du tribunal de première instance de N’zérékoré a décliné qui leur a été assignée par le Ministre de la justice et des droits de l’Homme dans le cadre de la journée afin de pouvoir instituer une certaine confiance entre la justice et ses justiciables voire amortir le dynamisme d’une éventuelle affluence vers les tribunaux.

André Farah Foumba Tinkiano, substitue du procureur de la République près du tribunal de première instance de N’zérékoré

« Par le décret Nº366 en date du 20 Avril 2016 et pour un bref rappel, le ministère qui était appelé ministère de la justice est actuellement appelé le ministère de la justice et des droits de l’Homme comme pour dire qu’il y avait un ministère des droits de l’Homme, la fusion ou la jonction des ces deux ministres a été faite dans le souci non seulement de centrer certains services de l’État mais avoir plus de mains mises sur le fonctionnement et leur organisation. Parlant donc de l’organisation, le ministère de la justice pour accomplir sa mission comprend:
-le secrétaire général après le ministre,
-le Cabinet (les services rattachés, les services déconcentrés, les directions nationales…), alors, pour ce qui nous concerne, les cours et tribunaux constituent les services déconcentrés du ministère de la justice. Comme pour dire par tout où l’on se trouve en République de Guinée le représentant du ministère ou du ministre de la justice, c’est soit le juge de paix, le président de la cours s’il s’agit d’un tribunal de première instance, du procureur (dans les cours) et le procureur général. Ces personnes constituent les personnes du service déconcentré du ministère de la justice. Histoire de vous certifier que ce matin vous avez devant vous le ministère de la justice… » a bien été notifié par Monsieur André Farah Foumba Tinkiano, le procureur de la République par intérim près du tribunal de première instance de N’zérékoré.

A LIRE =>  Coupe du Monde 2022: le tirage au sort complet de la phase de poules !

Différents magistrats, ayant échangé autour de l’objectif de la journée déclarée porte ouverte dans les tribunaux de première instance de la République, la phase débat à été ouverte pour noter afin de dissuader les inquiétudes des justiciables qui ont pris part. C’est après ce débat entre les magistrats et les justiciables qu’un temps leur a été accordé à nouveau pour que les attentes des justiciables de la justice soient discernées afin de pouvoir améliorer les services au ministère de la justice.

Quant à Patrice Lamah, administrateur civil.

Patrice Lamah, administrateur civil

« Je suis vraiment satisfait de cette journée portes ouvertes. Elle nous a permis de savoir beaucoup de choses sur l’organisation et le fonctionnement et l’organisation de appareil judiciaire. Et l’occasion a été opportune pour de faire des suggestions surtout le cas de la promotion féminine pour une question d’amélioration »

À noter que c’est suite à la recommandation du ministre de la justice et des droits de l’Homme à tous les tribunaux de première instance sur toute l’étendue de territoire guinéen d’observer les journées portes ouvertes, que les tenants de l’appareil judiciaire de la ville de N’zérékoré ont à travers la journée de ce Mardi 26 Avril 2022 fait de cette journée, une journée d’échanges avec les justiciables pour profiter donner plus d’explications afin d’éclaircir la lanterne des justiciables. Une manière de créer plus de confiance non seulement entre les citoyens et les tenants de l’appareil judiciaire mais aussi, pour une avancée dans les éventuelles procédures. C’est dans un climat de paix et de confiance renouvelée sur l’appareil judiciaire que les justiciables se sont retirés de la salle d’audience du tribunal de première instance de N’zérékoré qui a d’ailleurs servi de cadres pour la tenue de cette journée « portes ouvertes ».

A LIRE =>  Labé_ Des politiques réagissent au document du MATD préalable à un retour à la voie constitutionnelle

Stéphane François TATO depuis N’zérékoré pour Aminata.com

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Centre de préférences de confidentialité

Necessary

Advertising

Analytics

Other

Translate »