A LA UNENouvelles des Regions

N’zérékoré : le parlement des enfants fait un plaidoyer sur la reconnaissance et le respect des droits inviolables

En ce jeudi 16 juin 2022 qui marque la journée internationale de l’enfant africain, le rapport sur les conditions de vie des enfants a été rendu public par le parlement des enfants. La célébration de cette journée est placée sous le thème: « Éliminer les pratiques néfastes affectant les enfants, progrès en matière de politique et pratique depuis 2013 ». C’est la salle de réunion du gouvernorat qui a servi de cadres à ces retrouvailles en présence des autorités communales, préfectorales, administratives ainsi quelques représentants des institutions de la place.

Hadiatou Diallo, présidente du parlement des enfants de la région forestière

Hadiatou Diallo est la présidente du parlement des enfants de la région forestière.

« Les discriminations et les violences basées sur le genre sont récurrentes dans la région due à la recrudescence de l’esprit du non-respect des droits humains mais aussi de l’impunité dont les plus fréquents sont les mutilations génitales féminines 92%, les violences sexuelles 82%, les mariages précoces et forcés 16%, les enfants de moins de 15 ans sont mariés avant l’âge de 18ans. Le faible enregistrement des naissances demeure un problème majeur dans la région 50,6% des enfants ne disposent pas d’extrait de naissance. Et pourtant la nécessité est là et la demande d’assistance aux personnes vivant avec handicap est très élevé. Cette population est estimée à 193,970 habitants », a dépeint la présidente du parlement des enfants de N’Zérékoré.

A LIRE =>  N'zérékoré: tenue du conseil interministériel du gouvernement guinéen dans un hôtel de la place

Dans la même allocution, elle a décliné un plaidoyer pour ses pairs dans le cadre du respect de leurs droits.

« Cette fête étant une opportunité d’entreprendre des actions de plaidoyer et de sensibilisation sur les questions pertinentes liées à nos droits, je vous informe que les enfants courent un grave danger si vous n’agissez pas à temps. Suite aux constats énumérés plus haut, nous députés juniors venons auprès de votre haute autorité adresser ce plaidoyer. Je ne vous adresse pas ce message pour ne rien dire mais pour que que vous nous aidiez à éradiquer ces pratiques néfastes et affectant les enfants. Cela peut se faire à travers la sensibilisation, la scolarisation des enfants, la formation, les voyages d’études, d’échanges et d’expériences » a t’elle sollicité.

À noter que ce plaidoyer des enfants de la région administrative de N’zérékoré pris fin par une mise en scène sur la reconnaissance et le respect des droits de l’enfant.

Stéphane François TATO depuis N’zérékoré pour Aminata.com

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Centre de préférences de confidentialité

Necessary

Advertising

Analytics

Other

Translate »