Categories: A LA UNE Interview

« Notre objectif est de mettre en place des micro-industries », soutient Saran Traoré, présidente de ROJALNU ODD/Guinée

A travers ce réseau panafricain, Madame Camara Saran Traoré a des ambitieux projets pour la jeunesse guinéenne. Connue pour son activisme en faveur des communautés vulnérables, la jeune femme a su créer de la confiance auprès des partenaires techniques.

Avec son équipe, elle a réalisé diverses activités initiant les jeunes guinéens notamment à l’entrepreneuriat. Cette semaine, votre quotidien en ligne lui a tendu le micro. Dividende démographique, entrepreneuriat jeune, le bilan et les perspectives de ROJALNU ODD/Guinée, Saran Traoré dit tout. Lisez.

Aminata.com : bonjour madame, présentez-vous à nos milliers de lecteurs ?

Saran Traoré : Je suis la présidente de la section guinéenne du Réseau des Organisations de Jeunesse Africaine Leaders des Nations Unies pour l’atteinte des Objectifs du Développement Durable (ROJALNU- ODD/Guinée).  Notre section pays relève du ROJALNU- ODD/Afrique dirigé par Monsieur Alioune GUEYE, Secrétaire Général et travaille autour de la vision globale des dizaines d’autres bureaux pays ROJALNU à travers l’Afrique et la Diaspora sous les conseils avisés du Dr Djibril DIALLO, Président d’Honneur du ROJALNU et PDG de l’ARDN. En dehors de mes activités professionnelles, je mets à profit mon temps libre au service de ma communauté.

Vous dirigez depuis 2015 ROJALNU ODD/Guinée, parlez-nous de votre structure ?

Le ROJALNU ODD, est une plateforme panafricaine qui est née en 2004, suite à l’adoption de la Déclaration dénommée Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) au nombre de Huit (08) points dont le but est de parvenir à un monde meilleur d’ici 2015. Une déclaration adoptée en 2000 par les 191 pays membres des Nations Unies qui a pris en compte l’impérieuse nécessité d’impliquer les jeunes dans l’atteinte des OMD. C’est ainsi qu’en 2004 à l’occasion de la Journée Mondiale des Nations Unies consacrée aux jeunes, le thème a porté sur : « la jeunesse, une nouvelle voie pour l’atteinte des OMD ».

Depuis cette date, sous l’impulsion du Dr Djibril DIALLO, Directeur de Communication du PNUD d’alors, le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) en sa qualité de Coordonnateur du Système des Nations Unies dans plusieurs pays a lancé  la dynamique de contribution des jeunes à l’accomplissement des OMD à travers une série de rencontres internationales avec les jeunes en Afrique, en Asie en Europe, en Amérique Latine. Après il y a eu la tenue en 2006 du Premier Sommet Mondial des jeunes Leaders au siège des Nations Unies à New York qui a permis la création du Réseau Mondial des Jeunes Leaders des Nations Unies Pour l’atteinte des OMD.  C’est à la suite de cela qu’il a été demandé à tous les pays de mettre en place des antennes du réseau au niveau pays. A l’instar des autres pays en Afrique, l’antenne guinéenne a vu jour en tant que bureau officiel, le 31 août 2015 après l’échec des premiers points focaux qui avaient cette mission. Notre bureau comporte une vingtaine d’associations et ONG actives tant à Conakry qu’à l’intérieur du pays à travers nos points focaux. Comme vous pouvez comprendre, le bureau a été mis en place à la veille de l’évaluation de l’état d’avancement des OMD à travers le monde et nous avons participé au processus de formulation des ODD tant au plan national qu’international.

L’une des missions de votre ONG est d’influencer sur les décisions des autorités pour l’atteinte des Objectifs de Développement Durable (ODD).

Depuis le lancement de l’antenne ROJALNU à Conakry qu’est-ce que vous avez mené comme activités ?

Tout à fait ! le but du ROJALNU-ODD est de promouvoir le leadership de la jeunesse à tous les niveaux et de participer à la fois à la vulgarisation des ODD, au nombre de 17 avec 167 cibles et à la réalisation de ceux- ci par les dirigeants.  Dans cette perspective, nous avons pour mission, essentiellement, de coordonner et de renforcer les actions et les initiatives des associations et ONG membres ;  de développer des actions, de plaider auprès des autorités pour inverser les tendances négatives et de participer à la mise en œuvre des initiatives de développement auprès des communautés à la base à travers une forte mobilisation de l’énergie et de  l’intelligence des jeunes  et l’accompagnement des décideurs et des partenaires. En cela, il me faut saluer les efforts louables du Gouvernement de la Guinée et des partenaires au développement pour la réalisation du bien être des populations.  Il faut également signaler que nos actions auprès des communautés vulnérables touchent presque tous les domaines notamment l’Emploi et entreprenariat des jeunes. Il faut se féliciter d’ailleurs des initiatives développées par le Ministre guinéen de la jeunesse dans ce sens ; la Santé et le VIH/SIDA ; la Nutrition/Protection et développement du Jeune Enfant ; Eau/Hygiène/Environnement/Agriculture ; l’Education, les TIC, l’Etude, la Recherche et la Formation ; la Paix et la Sécurité ; la Bonne Gouvernance ; l’Humanitaire ; l’immigration clandestine.

 

En termes d’activités menées sur le terrain, nous avons toujours participé, depuis notre mise en place, à la célébration de la journée internationale de lutte contre le VIH SIDA à travers des activités de sensibilisation et de mobilisation sociale dans les Communes de Ratoma, de Dixinn, de Kaloum et de Matam. Notre équipe a également organisé deux grands évènements au plan national qui ont eu la participation du ROJALNU- ODD/Afrique notamment  le  1erforum national de jeunesse sur les ODD dont le thème a porté sur le « Positionnement des Jeunes dans l’Agenda des Objectifs du Développement Durable et du Dividende Démographique » tenu, du 02 au 04 Juin 2016 à Friguiagbé (Kindia). C’est avec le financement du Ministère de la Jeunesse et de l’UNFPA et le colloque national des jeunes sur la capture du Dividende Démographique avec pour thème ‘’L’engagement civique des jeunes pour la capture du Dividende Démographique en Afrique ‘’ du 12 au 13 Août 2017 à la Bluezone de Kaloum, sur appui du Ministère de la Jeunesse, de UNFPA et  de Conakry Capitale Mondial du livre. En vue d’accompagner les efforts du Gouvernement pour plus de cohésion sociale et de l’unité nationale, nous avons soutenu l’organisation de la toute première Semaine de Solidarité Internationale (SSI) par le don d’un repas collectif aux enfants défavorisés de l’orphelinat « Régina Maris » dans la Commune de Ratoma, avec un financement de l’Ambassade de France en Guinée en novembre 2016.  Nous pouvons dire qu’au plan national, nos actions ont impacté environs 10 000 jeunes.  Et ce dynamisme de notre bureau nous a valu la reconnaissance de l’Union Africaine qui nous a accepté en qualité de membre du Conseil Consultatif des jeunes de la Commission Jeunesse de l’UA et celle du ROJALNU- ODD/Afrique qui a constamment sollicité le ROJALNU- Guinée à prendre part aux foras sur le Dividende démographique, la lutte contre le Sida, les ODD, le Changement Climatique en Afrique, à New York notamment lors des Assemblées Générales des Nations Unies. Il faut aussi reconnaitre que tout cela a été possible grâce à la bonne collaboration entre le ROJALNU- ODD/Guinée le Gouvernement à travers le Ministère de la Jeunesse ; les agences du système des nations en Guinée notamment l’UNFPA et les ONG Internationale en Guinée. Qu’ils trouvent tous ici notre reconnaissance.

Qu’en est-il du dividende démographique en Guinée où la jeunesse peine à entreprendre ?

Le dividende démographique qui se définit comme étant une croissance économique qui découle du changement de la structure d’âges de la population dont le but essentiel et d’avoir plus de jeunes qui travaillent que des dépendants afin de booster la croissance constitue une belle opportunité pour la Guinée, d’autant plus qu’elle a une population très jeune. Cette jeunesse de la population est une immense richesse si seulement elle a accès à l’éducation, la prise en charge sanitaire et à l’insertion dans le circuit économique. A notre humble avis avec une politique de bonne gouvernance, elle bénéficierait davantage du dividende démographique en vue de son émergence à l’instar des pays émergents.

Ceci dit, le développement durable ne peut laisser pour compte la question du Dividende Démographique qui est transversale. C’est pourquoi, nous avons participé aux activités notamment à l’atelier national de formation sur la technique de validation du profil pays de la Guinée sur le Dividende Démographique et à l’atelier d’élaboration du profil pays de la Guinée sur le Dividende Démographique, qui sont à notre humble avis des préalables avant de sensibiliser.

Il est à noter que les partenaires techniques, financiers, les ministères sectoriels ainsi que des ONG s’attèlent à travailler pour une meilleure compréhension des composantes du Dividende Démographique. A ce jour, le ROJALNU –ODD Guinée est membre du Secrétariat Technique de suivi de la feuille de route de la Présidence de l’Union Africaine 2017, et au-delà de cette période sur la capture du Dividende Démographique. À terme, les activités que nous menons concourent à faire prendre conscience aux uns et aux autres de la nécessité de faire de la capture du Dividende Démographique un défi majeur pour une jeunesse dynamique, entreprenante et autonome.

Je voudrais saluer le leadership de l’UNFPA sur cette question et surtout les actions de mobilisation du Directeur Régional de l’UNFPA pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre Mr Mabingué N’GOM qui a véritablement parié sur la jeunesse à travers une forte mobilisation du ROJALNU- Afrique à ses côtés et cela dans tous les pays.

Est-ce que vous outillez les jeunes à travers des formations pour les amener à s’auto-employer ?

Bien sûr, chaque année dans notre plan de travail (PTA), nous avons toujours privilégié la formation de nos associations membres. Actuellement d’ailleurs elles sont en train de suivre des modules de formation sur les techniquesentrepreneuriales et les potentialités et l’accès aux micro-crédits avec un cabinet de la place. Notre objectif est de mettre en place des micro-industries afin d’absorber pour un premier temps nos membres qui sont sans emploi et pour un second temps, d’autres jeunes pour leur plein emploi.

Quelles sont les difficultés que vous rencontrées sur le terrain ?

Les difficultés sont d’ordre technique, financier et humain. Les deux premiers sont très compréhensibles du moment où il faut tout faire pour gagner la confiance des bailleurs. Mais les difficultés liées aux ressources humaines sont parfois incompréhensibles. Car il y a des personnes qui cherchent toujours à tirer la ficelle vers le bas quitte à ce que la Guinée perde des opportunités. Donc il y a un sérieux problème de leadership et d’égo au sein de la jeunesse guinéenne.

Parlez-nous de vos perspectives ?

Le ROJALNU-ODD Guinée va continuer à agir pour une Guinée, prospère et fiable, où les jeunes sont épanouis et vivent dans les communautés exemptées du VIH- Sida; de la pauvreté et de la faim, où grâce à la scolarisation universelle, il y aurait l’égalité des chances entre les filles et les garçons tant à l’école que dans la vie socio-économique et politique ; où  aucune femme ne perdra la vie en donnant la vie,  préservant l’avenir des générations futures par la conservation des ressources naturelles, donc un monde meilleur pour tous. Dans les semaines à venir, nous nous préparons à prendre part à la Première Conférence Annuelle des Présidents (CAP) du ROJLANU- ODD/Afrique ainsi qu’à la prochaine Assemblée Générale des Nations Unies à New York au cours de laquelle, ARDN dont le ROJALNU est la branche jeune organise un grand forum de mobilisation des partenaires autour de la vulgarisation des ODD.

 

Au niveau de la Guinée, nous envisageons comme action phare, l’organisation au mois d’Octobre du Symposium International sur la connaissance de l’histoire de l’Afrique, de la Guinée et ses valeurs à travers un symposium panafricain à vernir dans le cadre la fête de notre indépendance. Nous souhaitons placer, cette importante activité qui verra la mobilisation de hautes personnalités africaines, sous la Présidence du Président de la République de Guinée.

Votre mot de la fin.

Je voudrais tout d’abord remercier tous les partenaires du ROJALNU- Guinée, le Gouvernement, les nations unies en Guinée et les ONG Internationales.  Nous profitons pour adresser notre sincère reconnaissance au Président d’Honneur du ROJALNU, au Secrétaire Général du ROJLANU- ODD/Afrique pour son leadership et à l’ensemble des bureaux ROJALNU dans les 54 pays.  J’en profite pour lancer un appel à la jeunesse de Guinée pour plus de patriotisme, d’engagement civique et citoyen, de solidarité et d’unité entre jeunes. Pour notre part, le ROJLANU- Guinée qui est une structure crédible est ouvert à tous les jeunes animés par un esprit gagnant et qui souhaite de façon volontaire contribuer au développement de notre cher pays. Je remercie également la presse qui nous accompagne tous les jours et vous, en premier lieu.

Entretien réalisé par Alpha Oumar Diallo pour Aminata.com

alphanyla@gmail.com

+224 628 38 98 39

Alpha Oumar Diallo

Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Share
Published by
Alpha Oumar Diallo

Recent Posts

Violences à Kindia: un blessé succombe à Conakry

Des sources proches de l'Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) nous apprennent que l'un des blessés lors des violences…

10 heures ago

Tougé : les forces de l’ordre empêchent une manifestation des enseignants

Ce lundi matin les enseignants de  la  préfecture de  Tougué devaient  battre  le  pavé pour  disent-  ils dénoncer les excès…

10 heures ago

L’Italie dans le tourbillon de l’euro

L'Italie a rejoint la zone euro en 1999 avec le Premier ministre Massimo d'Alema du parti "Gauche Démocratique". Cette participation…

10 heures ago

Manifestation de l’opposition : « Il n’est pas de ma responsabilité de dire si c’est bien ou si ce n’est pas bien », déclare Gassama Diaby

Suite à l’appel de l’opposition républicaine le weekend dernier de manifester demain mardi dans tout le pays pour réclamer la…

11 heures ago

Siguiri: des violents affrontements pour le contrôle de la commune de Kintinian

Les violences pour le contrôle des mairies se multiplient en Guinée. Des sources locales nous informent qu'un violent affrontement a…

13 heures ago

Le RPG laminé aux élections communales: les aveux d’un responsable du parti

Le RPG Arc-en-ciel a tenu son assemblée générale hebdomadaire ce samedi 20 octobre 2018. Le parti au pouvoir a profité…

14 heures ago