Mutation du Secrétaire Général des Collectivités Décentralisées de Dinguiraye, réactions croisés de ses collaborateurs

Isak Faust Dopavogui, secrétaire général chargé des collectivités locales de Dinguiraye
Isak Faust Dopavogui, secrétaire général chargé des collectivités locales de Dinguiraye

Le Ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, Général Bouréma Condé a muté le mercredi dernier, le Secrétaire Général des Collectivités Décentralisées de Dinguiraye, Faust Koikoi Dopavogui pour la Préfecture de Dalaba, où il va occuper les mêmes fonctions.

Après cette mutation, notre rédaction a contacté non seulement le concerné mais aussi certains de ses proches collaborateurs.

Selon Monsieur Faust Koikoi Dopavogui : « c’est le Préfet Lieutenant-Colonel Mamadou Lamarana Diallo qui est venu dire au Ministre Général Bouréma Condé qu’il ne peut pas travailler avec moi. Donc, de m’enlever ici à Dinguiraye pour une autre préfecture», a-t-il accusé.

A la question de savoir pourquoi celui-ci ne souhaite pas travailler avec lui, il a dit c’est parce que l’actuel Préfet se reproche de quelque chose dont il a promis de révéler très bientôt : « Ce monsieur n’est pas bien, il ne cherche que son intérêt et pas l’intérêt de la population de Dinguiraye. Il est toujours absent dans son lieu de service. Il ne parle que d’argent, d’argent. Je vais vous donner des informations lui concernant sur sa magouille avec certains cadres, parce qu’il m’a toujours ségréguer ici » a-t-il promit.

Contacté par notre rédaction, les deux proches collaborateurs de Faust Dopavogui en l’occurrence, Lamine Souaré et Debré Sacko, respectivement Directeur Préfectoral du Plan et Directeur des Micros Réalisations, disent n’avoir aucun état d’âme sur cette mutation avant de raccrocher au nez notre reporter. Pour eux, c’est l’Administration qui nomme et qui affecte.

Pour Lamine Souaré : « c’est l’Administration qui décide d’affecter un cadre ou de l’enlever. Dans les conditions normales un cadre ne doit pas dépasser trois ans à son poste et pourtant lui il a fait plus de 30 ans. Je ne connais pas les motifs de sa mutation. Donc, je n’ai pas de commentaires sur ça. En plus, nous sommes au mois de Ramadan, je n’ai pas un état d’âme par rapport à ça, vous me laisser en paix » a-t-il indiqué avant de nous raccrocher au nez.

De son côté, Debré Sacko Directeur des Micros Réalisations (DMR) va jusqu’à dire que : « si les autorités veulent, elles n’ont qu’à éclater toute la Préfecture de Dinguiraye, cela ne m’engage pas », a-t-il souhaité avant de nous raccrocher aussi au nez comme celui du Plan son compagnon de toujours, deux cadres qui ont fait l’objet de dénonciation de la part du Député uninominal de Dinguiraye, Dr Fodé Bocar Maréga qui selon l’honorable freinent le développement de cette localité.

La Préfecture de Dinguiraye fait partie des préfectures les moins développées, malgré ses richesses minières. Sur son retard, un doigt accusateur est orienté à un noyau de cadres de cette Préfecture qui dirige et oriente les autorités administratives. Une orientation consacrée aux détournements de deniers publics depuis des années.

Pourquoi ne pas alors penser à enlever tous ceux qui ont dépassé une vingtaine d’années à leurs postes ? En tout cas, ceux de Dinguiraye méritent des affectations ou même à la retraite. Certains d’ailleurs ont la peur au ventre après ce premier jet du Ministre de l’Administration du territoire et de la décentralisation.

A suivre…

Oumar M’Böh pour Aminata.com

+224 622 624 545/666 369 744

mbooumar@gmail.com