Musèlement de la presse en Guinée : le parti de Sidya Touré dénonce une pratique cynique

Sidya Touré, président de l'Union des forces républicaines (UFR)

Plusieurs journalistes en République de Guinée font l’objet des poursuites judiciaire dans le pays. suite à cette situation d’intimidation des hommes de médias, certain formation politique hausse le ton.c’est comme le cas de l’Union des forces républicaines (UFR), à l’occasion de la traditionnelle assemblée générale du parti de ce samedi 25 août 2019, à Matam.

Dans son intervention, le secrétaire exécutif de l’UFR, Saikou Yaya Barry , a fait savoir devant ses militants et sympathisants du parti que, la loi sur la cyber-sécurité est bonne. Mais c’est l’application de cette loi sur les hommes de médias qui fait défaut. “Tout cela pour tromper les guinéens”.

Selon lui, c’est une loi qui protège “les individus, il y a la protection des données à caractère personnel et -elle parle de toutes les données électroniques en passant par le biais informatique , c’est une loi cybernétique, elle n’est pas radiophonique ou la presse écrite “.

Plus loin, le député est monté au créneau pour condamner avec la dernière énergie l’utilisation de cette loi contre le doyen des journalistes Souleymane Diallo et Aboubakr de la radio lynx Fm.

“C’est une loi aberrante et cynique, parce qu’elle est utilisée dans un sens qui ne sied pas. Madame Doussou Condé, a parlé sur la radio Lynx et la radio n’est pas cybernétique”, a expliqué le secrétaire exécutif du parti.

Zeze Enema Guilavogui pour aminata.com
Tel:(+224) 622 34 45 42
zezeguilavogui661@mail.com