A LA UNEJustice et Droit

Mois de l’enfant : le département de l’action sociale annonce les couleurs

En conférence ce jeudi à Conakry, les cadres du ministère de l’action sociale, de la promotion féminine, de l’enfance et des personnes vulnérables ont donné le ton de la célébration de ce mois de juin, consacré à l’enfant. Cette année à en croire les conférenciers, elle sera célébrée sous le thème : « Les droits de l’enfant dans l’environnement numérique ». L’objectif est de faire un plaidoyer auprès du président de la transition.

Les organisateurs ont promis que durant ce mois de l’enfant, plusieurs défis seront relevés à travers des panels et débats sur la situation des enfants issus surtout des orphelinats. L’occasion sera également de mise pour démontrer de fond en comble, les avantages et inconvénients du numérique, un sujet sensible qui pose souvent problème à ces enfants.

« Pendant ce mois, des panels seront animés, au cours duquel des enfants du parlement, d’autres associations des enfants, plus ceux qui ont l’obligation de réaliser le droit de l’enfant pour que l’État puisse donner des orientations par rapport à ce qui est fait, ce qui est attendu en terme de défis et les perspectives qui vont s’offrir aux enfants. Et ensuite, les réflexions seront orientées sur les activités essentiellement adresser aux enfants pour leur implication et participation dans le processus, voir ce qu’il faut aussi pour que les partenaires font dans le cadre du thème de cette année’», fait remarquer le directeur national de l’enfance, Akoi Guilavogui.

A LIRE =>  Gouvernance participative: le premier ministre répond de près aux questions des concitoyens 

Selon la présidente du club des jeunes filles leaders de Guinée, partant l’évolution des nouvelles technologies de l’information et de la communication, il faut nécessairement diriger l’influence du numérique vers le positif.

« On s’assure avec le numérique, au-delà d’en faire en bon usage, on peut l’utiliser pour revendiquer leur droit, pour véhiculer des messages ou informer, mais aussi sensibiliser en matière du respect des droits fondamentaux de l’enfant, de la jeune fille plus spécifique», a mentionné pour sa part, Kadiatou Konaté.

D’autres combats tel que l’institutionnalisation du parlement des enfants sera encore évoqué à cette rencontre. Sur la question, la présidente du parlement des enfants de Guinée s’est exprimée sur note d’espoir.

Pour rappel, la Guinée a commencé à célébrer le mois juin consacré à l’enfant en 1992. Depuis cette date, les différents gouvernement mettent ce mois aux activités de plaidoyer et de mobilisation social en faveur des enfants.

 

M. Koundouno

 

 

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »