orange guinee guicopres uba guinee votre
Le colonel Remy Lamah et Timothée Guilavogui dans les locaux de l’Unité d’Appui et de Gestion à la coordination des Programmes et Projets (UAGCP)
Le colonel Remy Lamah et Timothée Guilavogui dans les locaux de l’Unité d’Appui et de Gestion à la coordination des Programmes et Projets (UAGCP)

Ministère de la santé : Dr. Remy Lamah visite les locaux de l’UAGCP

Dans le cadre de l’amélioration de la crédibilité du Gouvernement vis-à-vis de ses partenaires dans l’absorption des fonds extérieurs, le Ministère de la santé et ses partenaires de la Banque mondiale, du Fonds Mondial et Gavi ont mis en place l’Unité d’Appui et de Gestion à la coordination des Programmes et Projets (UAGCP).

Quelques mois après son installation, le Ministère de la santé et ses partenaires ont visité les locaux de cette nouvelle unité ce vendredi, 04 septembre 2020 à Conakry, dans la presqu’île de Kaloum.

Au cœur  de cette rencontre le Ministre de la santé et de l’hygiène publique, Remy Lamah, a précisé que c’est suite à la demande du ministère de la santé qu’un audit institutionnel a été fait en 2016. Parmi les recommandations issues de cet audit, figure la mise en place d’une unité d’appui à la gestion et a la coordination des programmes et projets pour pallier au cloisonnement et au manque d’intégration entre les programmes de santé qui conduisent a l’inefficacité au niveau central et alourdissent la charge de travail des prestataires de services.

<< Cette unité d’appui dont nous avons procédé aujourd’hui a la visite des locaux aura pour objectifs spécifiquement: améliorer le taux d’absorption des fonds extérieurs ; Eviter les situations qui conduisent l’État à des remboursements de fonds suite à la non maîtrise des procédures tant au niveau central qu’au niveau décentraliser; Enfin, améliorer la crédibilité du Gouvernement vis-à-vis de ses partenaires. Ainsi, Vous convenez avec moi qu’avec la mise en place de l’unité d’appui à la gestion et la coordination des programmes et projets, le Ministère de la santé dispose désormais d’un outil puissant en vue de l’amélioration substantielle de la gestion des fonds extérieurs et domestiques à tous les niveaux de notre système>>, rassure le ministre Lamah.

Selon lui, l’espoir est donc permis, son département compte entièrement sur les partenaires pour le soutien de cette nouvelle structure.

De son côté, Dr Timothée Guillavogui, coordonateur de l’Unité d’Appui et de Gestion à la coordination des Programmes et Projets (UAGCP) :« C’est compte tenu des difficultés que nous avons eu dans le passé, en matière de gestion financière que nous avons doté le ministère une belle structure capable d’aider le gouvernement à diminuer les remboursements. Comme vous le savez des remboursement, on ne gère pas ici un autre fonds ce sont des contribuables des guinéens qu’on prend pour rembourser des fonds qui sont mal gérés. Et, c’est pour pallier à ça afin d’économiser les montants qui sont destinés à ce remboursement que nous avons mis en place cette structure de gestion. Et, ce qui est plus important, c’est la crédibilité du gouvernement, plus on est crédible devant les partenaires plus on peut aussi bénéficier des financements pour compléter des efforts du pays, afin d’atteindre des objectifs », a fait savoir le coordonnateur.

Selon lui, l’UAGCP n’est pas un ministère parallèle qui est mis en place. Mais, plutôt un service d’appui du département de la santé. Comme son nom l’indique c’est un service d’appui, pas un service qui va faire le travail des structures existantes, aucune direction ne sera privée de ses services au contraire , elles seront appuyés par cette unité pour que chacun soit capable de mieux.

Pour sa part Alfred Ki-zerbo, représentant du système des Nations-Unies en Guinée , a fait savoir que cette structure, au sein du Ministère de la santé est « un organe qui va permettre au département  de la santé et ses partenaires de mieux travailler ensemble dans l’esprit de la déclaration de Paris sur l’harmonisation et l’efficacité de l’aide.

« Comme vous le savez de nombreux partenaires bailleurs de fonds comme la Banque Mondial, le Fonds mondial de la lutte contre le paludisme, tuberculose et le VIH/sida, il y a l’initiative Gavi pour la vaccination et d’autres injectent dans le pays des montants importants pour améliorer les indicateurs de santé. Le gouvernement consent aussi des efforts dans le budget national pour compléter ces interventions, donc avec chaque programme qui arrive. C’est une mutualisation qui entrainer plus d’efficience, plus de recevabilité entre les partenaires et le Ministère de la santé », a t-il conclut.

Zeze Enema Guilavogui pour aminata.com

Tel: 224 622 34 45 42

zezeguilavogui661@gmail.com

 

Apropos Alpha Oumar Diallo

Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »