orangeguinee guicopresse UBA
Atelier national de partage des acquis et perspectives du programme ACP-UE en faveur des minéraux de développement en Guinée
Atelier national de partage des acquis et perspectives du programme ACP-UE en faveur des minéraux de développement en Guinée

Mines: tenu à Conakry d’un atelier national de partage des acquis et perspectives du programme ACP-UE en faveur des minéraux de développement en Guinée

Le ministère guinéen en charge des mines et de la géologie en partenariat avec le programme des nations unies a organisé ce mardi 7 mai 2019 à Conakry, un atelier national de partage des acquis et perspectives du programme ACP-UE en faveur des minéraux de développement en Guinée.

Dans son discours, Fodé Bérété, directeur national des mines et Cet atelier marque un tournant important dans le processus d’organisation pour la transformation et la formalisation du secteur artisanal des matériaux de développement en Guinée.

«L’exploitation des minéraux de développement a un effet multiplicateur lié à plusieurs branches d’activité de l’économie nationale. C’est ce qui véritablement du secteur, un secteur porteur de croissance. Aujourd’hui, ce programme a mis en place, soixante-quatre coopératives fonctionnelles dont dix-sept ont obtenu un accompagnement financier. Cet atelier consacré à l’état des lieux et à la capitalisation des acquis suite à la clôture de la première phase du projet requiert les réalisations suivantes: la formation de tous les acteurs recensés sur le terrain et les paires éducateurs en santé et sécurité et au respect des obligations environnementales mais aussi en droits humains, la formation en gestion de mines et carrière, en techniques de données géologiques et en cartographie mais aussi en estimation des réserves, l’accompagnement des coopératives pilotes…», a-t-il indiqué.

De son côté, Eloi Kouadjo IV représentant par intérim du PNUD en Guinée a dit le programme régional ACP-UE en faveur des minéraux du développement est un programme triennal de renforcement de capacités qui vise à améliorer le profil et la gestion des minéraux du développement.

«C’est une initiative du groupe des pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP), financée par l’union européenne et le PNUD à hauteur de 13,1 millions d’euros en Guinée. La mise en œuvre est assurée par le programme des nations unies pour le développement en étroite collaboration avec le ministère des mines et de la géologie. La phase I du programme visait à faire du secteur, une contribution clé au cadre d’action ACP pour le développement du secteur des ressources minérales, approuvé par le comité des Ambassadeurs ACP en 2011, ainsi qu’aux ambitieux objectifs de développement durable des nations unies. L’initiative vise également à soutenir le développement d’un secteur privé local compétitif dans les pays ACP, en ligne avec la communication de l’UE intitulée ‘’Accroître l’impact de la politique de développement de l’UE: un plan d’action pour le changement’’», a-t-il expliqué.

Prenant la parole au nom de son ministre, Sadou Nimaga secrétaire général du ministère des mines et de la géologie a fait savoir que les minéraux du développement jouent un rôle clé dans la réalisation des objectifs des quatre piliers du plan national de développement économique et social que sont: la promotion d’une bonne gouvernance au service du développement durable, la transformation économique durable et inclusive, le développement inclusif du capital humain et la gestion durable du capital naturel.

«Les minéraux du développement comme le sable, le gravier, les agrégats concassés, le ciment, la marne, l’argile, le calcaire et le granite sont essentiels à la construction de maisons, de bâtiments et d’infrastructures. Le secteur de la construction en Guinée a augmenté de 9 % entre 2012 et 2016 et a contribué pour environ 762 millions de dollars américains au PIB en 2016. A Conakry, seule, la demande de sable est estimée à 3 millions de tonnes par an. Le gravier, granite et blocs estimés à 1 million de tonnes chaque année et les briques d’argile cuites sont estimées à environ 21 millions de tonnes par an. Le gouvernement de la Guinée a alloué 1,5 milliard USD sur 10 ans à partir de 2016 pour le secteur de la construction de logements dont les intrants majeurs sont les minéraux du développement. C’est vous dire à quel point mon département reste attaché à la valorisation de ce sous-secteur. Cela se traduit notamment par l’élaboration et l’adoption de trois textes majeurs réglementant et organisant le secteur minier artisanal en Guinée en 2017, car force est de constater que cette activité, si elle n’est pas encadrée, aura un impact considérable sur l’environnement, la santé et la sécurité des communautés», a-t-il ajouté.

Mamadou Aliou Barry pour Aminata.com

(+224) 622 304 942

Apropos Alpha Oumar Diallo

Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »