A LA UNEEconomie

Mine: voici pourquoi les membres de l’UNOG demandent le départ de Tidiane Koita

Élu en 2019  grâce au soutien de l’ancien Président de la République le professeur Alpha Condé en contrepartie d’une campagne pour ce dernier en Haute Guinée, l’actuel Président de l’Union Nationale des Orpailleurs de Guinée UNOG Tidiane Koita ne fait plus l’unanimité au sein de ces acteurs de cette corporation indispensable pour le développement de notre pays cela par sa contribution au budget national. Dans le souci de rétablir la vérité sur ce dossier où l’actuel ministre des mines et de  géologie Moussa Magassouba veut s’implique sans pour autant connaître son contenu qui risque de fragiliser l’exploitation et la commercialisation de l’or en Guinée une équipe de journaliste est allé à la rencontre de plusieurs source afin de  permettre aux autorités de comprendre les principales raisons des dissidents qui exigent le départ de Tidiane Koita à la tête de cette structure.

Pourquoi et comment l’UNOG est née?

Selon notre source, au départ les acteurs de l’or faisaient partir dans l’union des diamantaires de Guinée. Vu la place qu’occupe l’or et la volonté de ceux qui y travaillent pour participer au développement de la Guinée à travers ce minerai,  le nommé El Hadj Bakary Sacko a décidé de prendre ses responsables pour mettre en place l’Union nationale des orpailleurs de Guinée. La même source fait savoir que ce dernier fut le premier à occuper la présidence de cette organisation. C’est ainsi qu’il a pendant sa gestion doté l’UNOG d’un agrément, d’un statut et d’un règlement intérieur cela pour son bon fonctionnement avec bien sûr l’appui de tous les grands orpailleurs à savoir El hadj Baila Ly El hadj Ablaye Maraka pour ne citer que ceci. Sa mission principale est la protection et la défense des intérêts des orpailleurs sans distinction d’ethnies.

Comment Tidiane Koita a été propulsé Président de l’UNOG ?

Aux dires de notre source, Tidiane Koita fort du soutien d’Alpha Condé a, a un an de l’expiration du mandat du Président fondateur El Hadj Bakary Sacko décidé de monter un mouvement pour anticiper le départ de ce dernier. Pour ce faire il a utilisé des arguments comme quoi El hadj Bakary Sacko est fatigué, il n’est plus en mesure de diriger convenablement les destinées de l’organisation. Il est même allé plus loin en promettant à Alpha Condé que s’il est à la tête de l’unog,  il fera tout pour que ce dernier remporte son projet de troisième mandat. C’est ainsi que Alpha Condé et son ministre des mines et de la géologie Abdoulaye Magassouba ont fait un papier avec Tidiane Koita pour écourter le mandat d’El hadj Bakary Sacko.  Ainsi élu en 2019 pour un mandat de trois ans,  Tidiane a sitôt violé les règlements de l’union qui stipulent que les membres des  bureaux préfectoraux devraient être élus. En lieu et place d’une élection, il a procédé à la nomination de son équipe avec laquelle il fait du tort actuellement aux orpailleurs cela par son refus de défendre les intérêts de ces derniers.

A LIRE =>  Boffa : la délégation de l’IIFPIDCA reçue par les autorités préfectorales

Pourquoi Tidiane Koita tient coûte que coûte à la présidence de l’UNOG?

Ne dit-on pas que seuls les riverains du marigot  connaissent sa profondeur. Cette assertion devrait alerter le ministre Moussa Magassouba en restant loin et en arrêtant toute collaboration avec Tidiane Koita et son équipe. Tenez-vous bien. 

A en croire notre source, toutes cette destruction massive de l’environnement dans les zones minières est due par le fait que Tidiane Koita collabore avec les auteurs.

Tidiane Koita ne dispose pas d’une économie suffisante qui puisse lui permettre de pratiquer cette profession cela depuis son élection. Connaissant cela,  il lui faut forcément être à la tête de l’UNOG pour poursuivre ses actions malsaines en se nourrissant sur le  dos des pauvres orpailleurs .

-Pendant la gouvernance d’Alpha Condé,  plusieurs licences d’exploitation ont été données par le ministre Abdoulaye Magassouba, c’est ainsi qu’ étant président de l’unog,  il a profité pour aider plusieurs indiens et Chinois à avoir des licences d’exploitations en contrepartie des intérêts pour lui. A date, il dispose de plus de dix machines qui exploitent de l’or et qui malheureusement portent les noms des autres individus pour ne pas qu’il soit vu et connu comme propriétaire.

Pire le grand magna Mauritanien Sidy Yacoub qui est actuellement recherché par les autorités américaines propriétaire de la société AFINORD et qui a travailler avec Alpha Condé et L’ancien gouverneur de la banque centrale de Guinée Louncény Nabé se cache derrière Tidiane Koita pour faire son sale boulot sur le dos de l’Etat guinéen. Toutes les raffineries appartenant à ce Mauritanien sur le sol guinéen sont couvertes par celui qui est censé mettre en avant l’intérêt de la Guinée et des guinéens devant. Et qui a malheureusement préféré un étranger à la place du guinéen.

-Pendant le régime d’Alpha Condé avec le projet de parcellisation un pourcentage de 15% des fonds issus de contributions devrait rentrer dans la caisse de l’UNOG. Chose qui n’a jamais été faite. La commercialisation de l’or qu’extrait Sidy Yacoub est faite par celui qui se tape la poitrine d’être le  défenseur des droits des orpailleurs. Les montants de cotisations faites par des indiens, des chinois et des guinéens qui avoisinent par personne des sommes qui varient entre 10 milles et 20 milles dollars n’ont jamais été présentés aux membres. Les machines pauclines qui détruisaient l’environnement et qui ont été interdites par les autorités de la transition à travers le ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation Mory Condé étaient couvertes par son représentant à Siguiri du nom de Madou Gaucher. Ce dernier séjourne depuis cette interdiction à Conakry. Grave encore, son actuel chargé à la commercialisation que nous nous nous réservons de dévoiler le nom fait de l’escroquerie en récupérant de l’argent dans les mains des membres de l’UNIOG à chaque fois qu’un conflit se pose entre eux cela en soutirant de l’argent pour dit-il régler leurs différends. 

A LIRE =>  Guinée: e𝐧 𝐫𝐨𝐮𝐭𝐞 𝐯𝐞𝐫𝐬 𝐥𝐞𝐬 𝐟𝐨𝐫𝐮𝐦𝐬 𝐩𝐫éf𝐞𝐜𝐭𝐨𝐫𝐚𝐮𝐱 𝐝𝐞 𝐝év𝐞𝐥𝐨𝐩𝐩𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭 𝐭𝐞𝐫𝐫𝐢𝐭𝐨𝐫𝐢𝐚𝐥 𝐩𝐚𝐫𝐭𝐢𝐜𝐢𝐩𝐚𝐭𝐢𝐟 

C’est pour toutes ses raisons que des orpailleurs réunis au sein de l’Association des Jeunes Orpailleurs de Guinée ont décidé de prendre leurs responsabilités en demandant le départ de Tidiane Koita pour sauver cette organisation.

Pour terminer nous vous laissons réfléchir sur ces questions dont les réponses vous permettront de comprendre la magouille que mène Tidiane Koita et son équipe au sein de l’Union Nationale des orpailleurs de Guinée.

1: Peut-on parler de l’or en Guinée sans Elhadj  Baila Ly, Elhadj Moussa Sacko, et El Hadj Ablaye Maraka?

2: où se trouve l’argent mobilisé par les comptoirs?

3: L’UNOG sous la direction de Koita a fait quoi comme action?

4: Pourquoi Tidiane Koita n’a-t-il pas procédé à l’élection des membres de son bureau et a plutôt préféré une nomination?

5: Depuis 2019, pourquoi aucun don n’est fait par les membres?

6: Si le fond pour la réalisation des forages provient de la poche de Tidiane , quel est l’état actuel de la caisse de l’UNOG?

La réponse à ces questions permettra à vous guinéens et aux autorités que l’Union Nationale des Jeunes Orpailleurs de Guinée est loin d’être contre l’Etat. Ses membres respectent l’Etat mais ils ne seront jamais d’accord que Tidiane Koita et son équipe pilote le recensement des orpailleurs pour la simple raison que la présentation de ces forages au ministre des mines le mardi dernier par Tidiane n’a autre visé que de tromper la vigilance des autorités afin qu’elles lui confie cet travail et ainsi continuer sa magouille.  » Oui au recensement des orpailleurs avec un pilotage d’une équipe mixte du DNE, de la banque centrale, du ministère des mines, de la brigade anti-fraude, de l’UNOG et de l’UNAJOG pour qu’il soit transparent.

Avec rtgkoloma.info

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »