A LA UNEPolitique

Médiation en Guinée: voici des recommandations de la CORED, l’ANAD et le FNDC politique faites à Thomas Boni Yayi

L’envoyé spécial de la CEDEAO dans la crise guinéenne, a bouclé sa mission le dimanche dernier à Conakry. Dr Thomas Boni Yayi, a lors de son séjour, rencontré les nouvelles autorités au pouvoir depuis le 05 septembre, les leaders religieux et plusieurs acteurs sociopolitiques du pays. Au sortir de ladite mission, un nombre important de recommandations ont été remises à l’émissaire de la région Ouest-Africaine, selon l’opposant El Hadj Mamadou Sylla qui s’est exprimé ce mardi, 31 août 2022 sur les ondes de la radio Fim FM.

Ces recommandations selon cet opposant et président de la Convergence pour la Renaissance de la Démocratie
(CORED), sont issues de sa dite coalition, de l’ANAD et du FNDC-politique. Ce sont entre autres : la libération des détenus politiques, la restitution des maisons confisquées et l’annulation de la dissolution du FNDC.

« À part le RPG Arc-En-Ciel, notre coalition a fait un mémo conforme avec l’ANAD, CORED ou FNDC-politique qui a été lu par Dr Fodé Oussou Fofana. Ce sont des propositions sur notre revendication bien-sûr. Toutes les conditions existent dans le mémo que nous avons déposé. l’interdiction des sorties de leaders politiques, syndicaux et sociaux à l’aéroport guinéen, ça existe aussi. Normalement, ce sont quatre points importants qui ont été discutés avec le médiateur. Mais les autres, c’est un engagement pour le démarrage du dialogue s’il y aura lieu. Donc, on attend le rapport que le médiateur va fournir après son retour. Parce qu’il nous a dit qu’il est mandateur du président de la CEDEAO. C’est à lui qu’il va rendre compte. Donc toutes les propositions qu’on a dû faire, je crois que même le CNRD et autres, vont toutes les prendre pour amener là-bas. Donc, il va amener ça pour faire son rapport de synthèse adressé au président de la CEDEAO » a rappelé Mamadou Sylla.

A LIRE =>  Actualité guinéenne : Résumé de la journée du Samedi 27 août 2022

Durant cette médiation, ce sont 160 partis politiques qui ont été reçu par Dr Thomas Boni Yayi, révèle le président de l’UDG. Lors des échanges, l’accent a été mis selon l’ancien chef de file de l’opposition, sur la nécessité d’aller au dialogue qui pourra permettre à la junte militaire d’avoir le même langage que les autres acteurs du pays, malgré les divergences.

« On a dit tous ceux qui sont pour le CNRD doivent parler le même langage. Ceux qui ne sont pas aussi d’accord avec le CNRD parlent le même langage.
Normalement, c’est nous qui sommes dans l’esprit du CNRD. On s’est toujours référé à l’article 77 et 8 qui ont autorisé les marches et tout. Moi je pense si le CNRD doit féliciter quelqu’un, c’est nous qui essayons de respecter ce qui est dit dans la charte » a-t-il martelé.

Sâa Robert Koundouno

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »