Marche du FNDC : risque d'accrochage entre manifestants forces de l'ordre
Marche du FNDC : risque d'accrochage entre manifestants forces de l'ordre

Marche du FNDC : risque d’accrochage entre manifestants et forces de l’ordre

La mobilisation se poursuit au rond-point de l’aéroport Gbessia de Conakry pour la marche du Front National pour la Défense de la Constitution ce jeudi 14 novembre jusqu’à l’esplanade du Palais du peuple. Au grand carrefour de Kondebougny, le rond-point qui dévie pour le rond-point de Hamdallaye, un accrochage entre les forces de sécurité déployées sur le terrain et les manifestants est prévisible.

A ce niveau, un dispositif sécuritaire très fort est sur place dans le but d’obliger les manifestants de dévier pour le carrefour Hamdallaye (la route le Prince) comme il a été autorisé par les autorités du pays.

Pourtant, les marcheurs restent camper sur leur position de marcher cette fois-ci de l’aéroport jusqu’au Palais du peuple en passant par Bonfi, Kénien et Madina.

Si chaque camp, campe sur sa position, l’accrochage est inévitable à cet endroit à l’occasion de cette nouvelle marche contre le 3ème mandat pour le président de la république, Alpha Condé. Pour certains observateurs, le FNDC doit se plier à l’itinéraire proposé par les autorités afin d’éviter à ce pays d’autres violences qui se soldent par des cas de morts.

Ibrahima Sory BARRY pour Aminata.com

Te : (+224) 656 77 52 34

Apropos Alpha Oumar Diallo

Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »