Marche du FNDC à Labé : la mobilisation ne faiblit pas

Top de nos lecteurs

Labé : l’heure de la révolte pour les jeunes du RPG

Les jeunes de la fédération locale du RPG sont remontés contre leur formation politique, ils estiment que  les retombées qui parviennent u parti sont...

Covid-19 : des nouvelles dispositions importantes annoncées par l’ANSS

Dans le cadre d’améliorer les tests de dépistage de la pandémie Covid-19, l’Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSS) a annoncé quatre nouvelles dispositions importantes....

Les femmes guinéennes bloquées à Dakar menacent d’entamer une grève de la faim !  

À Dakar, plusieurs centaines de femmes guinéennes restent bloquées depuis plus de 45 jours à cause de l’état d’urgence sanitaire décrété par le gouvernement...

Kindia: un mécanicien meurt de noyade à Damakania

La mort par noyade est fréquente en Guinée surtout en cette période de pluie. Le dernier cas en date s'est produit ce mercredi 27...
Alpha Oumar Diallohttp://aminata.com
Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

C’est encore une fois, timidement que la marche appelée par le FNDC a démarré à Labé. En matinée, boutiques et magasins étaient hermétiques, banques et stations d’essence aussi avec des vigiles qui assuraient la sûreté des lieux.

Pas âme qui vive dans les écoles non plus, seulement le marché au légumes grouillaient de monde et les taxis affluaient racolant de la clientèle.

A LIRE =>  Abdoulaye Saala Bah UFD Labé: "Le processus était biaisé..."

Chez les administrateurs, les portes du gouvernorat, de la préfecture et de la mairie étaient ouvertes mais sans grand mouvement.

Cependant, presqu’à chaque coin de rue, le t- short rouge du FNDC était visible sur un citoyen.

Vers midi, la procession qui a eu le temps de grossir s’est dirigé vers le rond point du Tinkisso pour les habituels discours.

C’est Younoussa Baldé le premier qui s’est soumis à l’exercice avant que Mamadou Bobo prof Bah, responsable fédéral des jeunes UFR ne lui emboîté le pas dans un discours appelant les citoyens à aller se faire enrôler et de récupérer leurs cartes.

Il faut aussi dire, que des artistes engagés contre le tripatouillage se sont produits avec des sons rivalisant de toxicité contre le régime.

Ousmane K. Tounkara

A LIRE =>  Covid-19: un casse-tête pour les parents d'élèves de Conakry
- Advertisement -

A lire également

L'info première en Guinée

Labé : l’heure de la révolte pour les jeunes du RPG

Les jeunes de la fédération locale du RPG sont remontés contre leur formation politique, ils estiment que  les retombées qui parviennent u parti sont...

Covid-19 : des nouvelles dispositions importantes annoncées par l’ANSS

Dans le cadre d’améliorer les tests de dépistage de la pandémie Covid-19, l’Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSS) a annoncé quatre nouvelles dispositions importantes....

Les femmes guinéennes bloquées à Dakar menacent d’entamer une grève de la faim !  

À Dakar, plusieurs centaines de femmes guinéennes restent bloquées depuis plus de 45 jours à cause de l’état d’urgence sanitaire décrété par le gouvernement...

Kindia: un mécanicien meurt de noyade à Damakania

La mort par noyade est fréquente en Guinée surtout en cette période de pluie. Le dernier cas en date s'est produit ce mercredi 27...

La Mairesse de Kaloum à propos des UBA Africa Conversations

La célébration de la Journée de l’Afrique, qui s’est tenue  25 mai 2020, a été marquée par la 2e édition des UBA Africa Conversations...
0 Shares
x