A LA UNENouvelles des Regions

Manque d’infrastructures à Talabéh (Siguiri): pas d’école, pas de poste de santé ni route et d’eau

Aujourd’hui,les citoyens de Talabéh sont entre le marteau et l’enclume car ils manquent totalement des infrastructures de base. Ce district relève de la sous-préfecture de Siguirini préfecture Siguiri,une localité située environ 180 km du centre-ville.

Rencontrés pour en savoir plus, plusieurs ont raconté les difficultés auxquelles ils sont confrontés :<<depuis que ce district a existé, n’a jamais connu une école publique et privée,une route,des pompes de la part de l’État à plus forte raison qu’un établissement sanitaire,nos femmes en état de famille meurent ici parce-qu’il faut leur transporter vers Lèro ou Siguirini. Donc vraiment c’est une véritable ornière,nous relevons de la commune rurale de Siguirini, mais nous n’avons bénéficié aucune infrastructure de leur part. Nous vivons dans une condition lamentable c’est comme nous ne sommes pas en Guinée, aujourd’hui on ne se sent plus Guinéen parcequ’on est oublié par les autorités>>, ont-ils expliqué.

À cette occasion,ils lancent un appel à l’endroit des autorités guinéennes mais aussi les personnes de bonne volonté: <<nous venons auprès de l’État pour qu’il puisse venir en aide sinon vraiment le district de Talabéh manque de tout,il faut que l’État regarde notre village surtout un poste de santé pour soulager les femmes en état de famille>>, ont-ils fait savoir.

A LIRE =>  Docteur Artemus Gaye: "de là où il est, Abdourahmane est heureux..."

Il faut retenir que cette localité de Talabéh vit aujourd’hui dans une condition précaire pendant que les femmes meurent de souffrance.

Moussa gberedou Condé correspondant régional

(+224) 625 380 652

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »