Manifestation à Coyah et Kamsar : le gouvernement dresse son bilan 

Top de nos lecteurs

Labé-  La commune et les bouchers accordent leurs violons sur le prix de la viande

Alors que le prix au kilo de la viande a subitement flambé les jours qui ont précédé la célébration de l’Aïd el Fitr 2020,...

Labé- Les sapeurs pompiers veillent-ils sur l’hôpital ou sont-ils là pour extorquer de l’argent aux citoyens ?

Postés à la façade d’entrée de l’hôpital régional de Labé pour faire régner l’ordre et faire respecter les mesures d’urgences sanitaires, certains agents de...

AKB massacre Bantama Sow: « je n’attends rien de ces plaisantins »

Le projet entamé par le ministère des sports, de la culture et du patrimoine historique dans le cadre d’indemniser les gloires du pays suscité...

“Si nos salaires de mars, avril et mai ne sont pas payés, nous allons boycotter la reprise des cours”, menace le SEPGUI

Privés de salaires depuis par les fondateurs des écoles depuis le début de la crise sanitaire de Coronavirus, les enseignants du privé de Guinée...
Alpha Oumar Diallohttp://aminata.com
Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Suite aux affrontements entre manifestants et forces de l’ordre dans la journée du mardi 12 dans la préfecture de Coyah et la sous-préfecture de Kamsar, le gouvernement guinéen a dressé son bilan dans la soirée à la télévision nationale (RTG).

Lu par le ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation, général Bouréma Condé a confirmé les cas de morts sans préciser les chiffres. Contrairement aux sources hospitalières qui parle de 07 morts et plusieurs blessés.

Dans la journée du mardi 12 mai, des violences ont éclaté dans la préfecture de Coyah et la sous-préfecture de Kamsar, enregistrant plusieurs cas de mort.

A LIRE =>  Siguiri : un groupe de malfrats tombe dans les filets de la gendarmerie

Selon le bilan du gouvernement, Malgré l’intervention des forces de l’ordre, précédée par des appels au calme, ces mouvements ont causé des dommages importants. Des cas de mort et de blessé, ont été enregistrés malheureusement, aussi bien dans le rang des manifestants que celui des forces de l’ordre.

 

« On a noté également, des dégâts matériels importants. Le domicile du maire de Kamsar incendié, le commissariat central de Coyah, les postes de police et de gendarmerie de Manéah vandalisés. Des véhicules d’intervention dont des ambulances, saccagés. Le gouvernement invite tous les manifestants à la retenue, présente ses condoléances aux familles éplorées et souhaite prompt rétablissement aux blessés », a-t-il lu avant d’ajouter : « En tout état de cause, toutes les personnes qui seront tenues responsables de ces troubles, répondront de leurs actes, devant la loi ».

 

A LIRE =>  Labé : venu en mission, un militaire se fait suivre par les résultats positif de son test virologique au coronavirus

Les populations de Coyah manifestent pour la délocalisation d’un barrage érigé par la police à Friguiady pour éviter la sortie de Conakry pour l’intérieur du pays, dans le cadre de la lutte contre le Covid-19. Quant à ceux de Kamsar ont exprimé leur ras le bol pour le manque d’électricité et d’eau potable à la pompe.

Ibrahima Sory BARRY pour Aminata.com

- Advertisement -

A lire également

L'info première en Guinée

Labé-  La commune et les bouchers accordent leurs violons sur le prix de la viande

Alors que le prix au kilo de la viande a subitement flambé les jours qui ont précédé la célébration de l’Aïd el Fitr 2020,...

Labé- Les sapeurs pompiers veillent-ils sur l’hôpital ou sont-ils là pour extorquer de l’argent aux citoyens ?

Postés à la façade d’entrée de l’hôpital régional de Labé pour faire régner l’ordre et faire respecter les mesures d’urgences sanitaires, certains agents de...

AKB massacre Bantama Sow: « je n’attends rien de ces plaisantins »

Le projet entamé par le ministère des sports, de la culture et du patrimoine historique dans le cadre d’indemniser les gloires du pays suscité...

“Si nos salaires de mars, avril et mai ne sont pas payés, nous allons boycotter la reprise des cours”, menace le SEPGUI

Privés de salaires depuis par les fondateurs des écoles depuis le début de la crise sanitaire de Coronavirus, les enseignants du privé de Guinée...

Couvre-feu en Guinée : des bavures des forces de l’ordre signalées dans les périphéries de Conakry

Les plaintes se multiplient contre les forces de l'ordre depuis l'instauration du couvre-feu pour empêcher la propagation de la maladie à Coronavirus en Guinée....
0 Shares
x