A LA UNEJustice et Droit

Mamou: tenue d’un atelier de renforcement des capacités sur la justiciabilité des droits économiques, sociaux et culturels

Dans le cadre de la mise en œuvre de ses activités programmatiques, ONU Droits de l’Homme, en collaboration avec le Ministère de la Justice et des Droits de l’Homme, a organisé un atelier de renforcement des capacités sur la justiciabilité des droits économiques, sociaux et culturels à Mamou du 23 au 25 mai 2023.

Atelier de renforcement des capacités sur la justiciabilité des droits économiques, sociaux et culturels à Mamou

Les officiers de police judiciaire, les représentants d’ONG, les prestataires de services socioéconomiques et culturels, les médecins, les journalistes, les agents des services de distribution d’eau et d’électricité, les agents des communes en charge de l’hygiène et de  l’assainissement, les agents des travaux publics sont entre autres les acteurs qui ont pris part à cet atelier.

Selon les organisateurs, l’objectif général de cette mission à Mamou est de contribuer à la mise en œuvre des droits économiques, sociaux et culturels en Guinée par les OPJ, ONG, ainsi que les agents de l’Etat prestataires de services sociaux de base.

« De manière plus spécifique, le présent atelier vise à: Renforcer les connaissances des agents des services de l’Etat prestataires de services sociaux de base sur le contenu des notions de droits économiques, sociaux et culturels, ainsi que le cadre juridique international, régional et national relatif à la protection des droits économiques, sociaux et culturels ; Renforcer leurs capacités sur les modalités pratiques de traitement des cas de violations des droits économiques, sociaux et culturels, ainsi que les garanties d’un procès juste et équitable en la matière. Sensibiliser la population de Porédaka sur les notions de VBG pour contribuer à la lutte contre l’impunité dans la localité« , ont-ils fait savoir.

A LIRE =>  Guinée: adoption du document de programmation budgétaire pluriannuelle 2024-2026 

Pour ce qui est des résultats attendus, les organisateurs citent entre autres: les agents des services de l’Etat prestataires de services sociaux de base ont acquis davantage de connaissances sur le contenu des notions de droits économiques, sociaux et culturels, ainsi que le cadre juridique international, régional et national relatif à la protection des droits économiques, sociaux et culturels ; Les capacités des participants ont été renforcées sur les modalités pratiques de traitement des cas de violations des droits économiques, sociaux et culturels, ainsi que les garanties d’un procès juste et équitable en la matière. Les communautés ont été sensibilisées sur les effets néfastes des VBG et leur droit de dénonciation et de prise en charge.

Les droits économiques, sociaux et culturels font partie du système juridique international des droits de l’homme, où tous les droits sont universels, indissociables, interdépendants et intimement liés. Tout comme les droits civils et politiques, ils visent à protéger la dignité humaine en imposant aux États des obligations aussi bien positives que négatives.

La situation des droits des femmes et des filles reste préoccupante dans la Région de Mamou, particulièrement dans la Sous-Préfecture de Porédaka. Les cas de viols et autres formes de VBG récurrents dans cette sous-préfecture relevant de la préfecture de Mamou restent impunis en raison du poids des traditions et l’influence des sages de la localité, les moyens limités des Services en charge de la répression (OPROGEM et Brigade de protection des personnes vulnérables), de la justice et de l’action sociale.

A LIRE =>  Guinée_Éducation: en colère, les  enseignants contractuels projettent des sit-in devant les DPE et les mairies

Dans le but de contribuer aux réponses à cette situation, ONU-Droits de l’Homme en collaboration avec les autorités régionales de Mamou et l’ONG Jeunesse engagée pour la santé et le climat, organise une session d’engagement communautaire sur les droits des femmes/filles et la lutte contre les VBG, particulièrement le viol à Porédaka le samedi 27 Mai 2023.

 Mohamed Aly Barri pour Aminata.com 

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »