A LA UNEEducation

Mamadouba Toss au lancement du BEPC à Matoto: «contribuer à la fraude des enfants en classe est synonyme de leur échec»

En compagnie de Bamba Oliano, Secrétaire général du ministère des postes de télécommunications et de l’économie numérique qui a procédé au lancement officiel des premières épreuves du Brevet d’Étude du Premier Cycle (BEPC) dans cette Commune, le maire de Matoto a dans son message, demandé aux surveillants d’être vigilants et à plus de responsabilités au risque d’encourager la fraude dans les salles de classe.

Devant des encadreurs et des 28.416 candidats dont 13.590 au centre du lycée Aboubacar Biro Diallo de Sankoyah, Mamadouba Toss Camara s’est d’abord félicité de la sérénité qui a caractérisé ce lancement.

«J’apprécie beaucoup le cadre dans lequel on a procédé à ce lancement surtout la sérénité des enfants. Et, c’est un conseil qu’on leur prodigue comme à l’accoutumée. Et dire aux surveillants d’être vigilants et que chacun se remette en cause pour que le processus se déroule dans les conditions normales. L’Etat débourse assez de moyens pour la formation de nos enfants donc, c’est à nous les superviseurs de faire en sorte que les enfants puissent travailler en toute indépendance. En tant que première autorité de la commune de Matoto, je souhaite bonne chance à tous les candidats et aux encadreurs pour que l’année 2022 soit une année de réussite pour tout le monde vu que nous sommes dans une refondation de l’Etat prônée par le président Mamadi Doumbouya c’est leur avenir , ils sont à une deuxième étape de leurs vies scolaires, il est important de leur surveiller, d’être vigilants. Contribuer à la fraude des enfants en classe, c’est contribuer à leur échec», a indiqué le maire de la Commune.

A LIRE =>  Guinée: la 2ème édition du concours Jeunes talents clôturée avec succès

Prenant la parole, M. Bamba qui a représenté le Gouvernement de la transition à travers le ministère des postes de télécommunications et de l’économie numérique s’est confiant, vue l’engagement observé dans le rang des candidats.

« D’abord je me sens rassuré, car j’ai eu à converser avec les candidats qui m’ont l’air très motivé et préparé. Je pense que ça va bien se passer pour eux. On leur a prodigués des conseils, de se préparer, de savoir gérer ce temps, de savoir gérer ce stress. Je pense que ces enfants ont conscience que nous comptons énormément sur eux et que leur éducation est très importante. Aujourd’hui, nous préparons l’avenir de la République de Guinée, nous investissons énormément sur ces enfants pour que demain, la Guinée puisse compter sur eux… donc, en ce qui me concerne, je leur fait entièrement confiance, je sais que l’année prochaine en classe de 11ème, on retrouvera un grand nombre de ces enfants qui seront là en train de choisir leurs spécialisations. Je leur souhaite plein de succès», a-t-il fait savoir.

Sâa Robert KOUNDOUNO

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Centre de préférences de confidentialité

Necessary

Advertising

Analytics

Other

Translate »