Mamadou Aliou Laly Diallo, maire de Labé: “Il n’y a pas eu de deal…”

Alors que lors des dernières élections communales certaines sources avaient fait filtrer un deal passé entre les acteurs politiques qui lorgnaient la présidence du conseil communal qui se jouait alors entre les sieurs Mamadou Aliou Laly Diallo et Aliou Sampiring Diallo tous deux ancrés dans la hiérarchie du parti, l’un étant le secrétaire fédéral des jeunes à l’époque et l’autre le chargé de communication.

Le deal voulait que Aliou Sampiring se contente d’occuper le poste de vice maire au profit de Mamadou Aliou Laly contre une candidature aux législatives au compte de la députation à l’uninominal.

Mais l’existence de ce deal a d’abord été nié par l’honorable, Cellou Baladé au cours d’une invitation sur le plateau de Espace Foutah avant de l’être par le maire Mamadou Aliou Laly Diallo invité dans la même émission, jeudi dernier:

<<D’abord à l’UFDG on s’appesantit sur les textes, statuts et règlements intérieurs et pour toute élection on fait recours à un congrès électif…>>

Le maire de la commune n’a non plus pas échappé à la question sur une éventuelle limitation du mandat s que peut exercer un élu au sein de l’instance UFDG, il a répondu que les textes ne sont pas explicites sur la question et pour ressortir l’aspect démocratique dans le parti, il a rajouté : <<Si un congrès électif se fait et qu’un challenger se présente et arrive à battre Cellou Dalein, il prendra la tête du parti…>>

Ousmane K. Tounkara