A LA UNENouvelles des Regions

Mali_ Le sous préfet de Madina Wora accusé d’avoir battu une jeune dame

Samedi dernier, le sous préfet  de Madina Wora, Mamadouba Conté à été  cité comme étant l’auteur d’une violence physique sur une jeune dame dénommée Fatoumata Binta Diallo originaire de Balinya à 5 km du chef lieu de la commune rurale de Wora.
Pour les faits, une femme en état de folie qui écumé le centre rural où  elle fait des misères aux citoyens à été identifié  comme la mère de ka jeune fille dont on n’arrivait pas à identifier l’époux pour sa gestion.
Contacté à  plusieurs reprises sans honorer sa promesse de venir voir le sous préfet, la jeune dame a été berné au motif que c’est un jeune de Fatah qui voudrait  la voir, à sa venue elle a été  orienté chez le sous préfet.
Sans doute fâchée par cet état de fait, elle est arrivée  chez le sous préfet dans une particulière  désinvolture qui a choqué le maître des lieux qui lui a demandé  de sortir en la poussant au dehors. Selon Mamadouba Conté, les 1000 francs de  la jeune dame et son téléphone l’ont rejointe dehors lancés par lui.
Peu de temps après, la jeune dame est allé  se présenter  au troisième  vice maire un oncle à elle à qui elle a dit que le sous préfet l’a battu, déshabillé et cassé son téléphone.
Le troisième vice maire a appelé le premier vice maire qui à son tour a joint le maire.
Une première  plainte a été portée et un attroupement s’est formé progressivement pour le maire en ce moment là sécurité du sous préfet  n’ était plus assurée et donc s’est fait signifier par le préfet daller incessamment au chef lieu de la préfecture Mali.
Selon Mamadouba Conté, il ne le pouvait car il était  minuit, son téléphone était  aux mains de la fille qui le lui avait pris dans la poussette et sa moto était en rade.
Le lendemain, deux plaintes ont été  formulées. Une, par le sous préfet contre un conseiller communal qui insistait sur une plainte à la justice contre le sous préfet et un enseignant dont l’essence la moto à servi à faire  les torches de pneu.
Et une autre contre le sous préfet par la fille et sa famille.
Ce jeudi, tous les protagonistes étaient convoqués chez le lieutenant colonel Manchon Sangala, préfet de Mali.
Aux dernières nouvelles la réunion s’est tenu et le préfet l’a presifée prononçant une bribes de mots avant d’introduire son secrétaire général qui a mené une sorte d’inquisition pour effrayer l’autre camp.
Au maire il a posé une question, une autre à l’enseignant pour le fait que son essence ait été  pris pour flamber les pneus samedi et une autre au conseiller Yacine Diallo qui soutenait une plainte à la justice alors qu’une première  plainte est à la police.
L’essentiel à retenir est que le sous préfet a semble-t’il trouvé de l’aide près de sa hiérarchie qui ne lui a rien demandé autour du problème de violences sur Binta Diallo.
À l’heure qu’il fait la police continue ses enquêtes et la justice s’invite dans le dossier.
Tkillah Tounkara
A LIRE =>  "Toute délibération du CNT relative à la durée de la transition serait en contradiction avec la Charte de la Transition" (Par Me Mohamed Traoré)
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »