A LA UNEAfrique

Mali_ La célèbre mosquée de Tombouctou subit un lifting

Dans l’histoire du continent Africain, Tombouctou a été un centre nodal convoité des intellectuels des XV et XVI siècle. La ville sainte fascinait tant par la richesse de ses œuvres que par son architecture.

Inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1988, Tombouctou charme toujours autant les curieux.
Le dimanche 3 mars dernier, le recrépissage traditionnel de la mosquée de Djingareyber très connue dans les manuels d’histoire a eu lieu.

Une célébration culturelle très spéciale au cours de laquelle hommes et femmes quel que soit leur âge communient. Les femmes transportent l’eau et les garçons du banco pendant que des louanges et des cantiques sont chantées à la gloire de Dieu.
Ce ballet est soutenu par des joueurs de tam-tams qui excitent le courage des uns et des autres.

Les garçons s’emploient à transporter du banco et ceux d’entre eux qui paraissent à la maison sont dénichés et roulés dans la boue pendant que les femmes leur chantent Banat al Najar talla Badrou cantique avec laquelle le prophète Mohamed(PSL)était accueilli à Medine.

Dominique Chopinet a eu l’honneur de vivre cette ferveur: <<Je dis bravo!Moi qui ai été crépi par mes amis, je vous dis que ça fait du bien d’être au milieu des pétrisseurs de banco et de le lancer aux virtuoses acrobates qui refont une beauté au sanctuaire de leurs prières.>>

A LIRE =>  Labé- un principal de collège soupçonné d’avoir violé une de ses élèves

Pour rappel, Tombouctou a été fondé au v ème siècle mais a connu son succès dans l’intervalle quinzième et seizième siècle.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Centre de préférences de confidentialité

Necessary

Advertising

Analytics

Other

Translate »