A LA UNESocieties & Divers

Mali_ Ibrahima Kindy Mabel 46 ans de bons et loyaux services dans l’information

Son aventure a débuté un matin de1976 sur les ondes de la voix de la révolution en tant que correspondant et ce jusqu’en 1984 et à la chute du régime de Sékou Touré la voix de la révolution s’est tue au profit de la RTG qui l’a recruté en 1985 comme AGP.

Un an après, et pendant un mois 16 journalistes de l’intérieur du pays ont été formés au métier de journalisme  dans un réceptif hôtelier du chef lieu régional de Labé, parmi eux Ibrahim Kindy Mabel.

A la question de savoir  comment il perçoit l’éclosion des nouvelles radios de nos jours, le doyen fait dans la philosophie et loue la pluralité des sources d’information qui offre une meilleure perspective aux auditeurs.

Des dépêches qu’il a faites en 46 ans, certaines l’ont il particulièrement marquées ?

Oui !!! Répond le doyen qui retrouve dans ces souvenirs trois exemples dont la finalité lui a fait plaisir c’est notamment cette campagne vaccinale  contre une épidémie de Méningite qui touchait Salambandé à  l’Est de la préfecture de Mali qu’avait impulsée Bio Force réagissant à une de ses  dépêches.

En 1996, lors du recensement général de la population des agents recenseurs avaient jeté le tablier au motif que la prime de 5000 francs guinéen à l’époque était insignifiante et une autre de ses dépêches avait attiré l’attention du bailleur qui est accouru au constat et remédié à ce problème

A LIRE =>  Labé_ Difficulté d'obtention de pain en cette veille de ramadan

En 2001, alors que Mali faisait face à un manque d’infrastructures scolaires, un de ses câbles relayés sur la radio nationale a attiré l’attention de bailleurs américains venus inaugurer une école à Dionfo et qui ont investi le reste de leurs fonds disponibles dans la construction de trois salles de classes.

Petit regret du doyen, la relève n’est pas assurée par ceux qui en avaient la fibre préfèrent des métiers plus lucratifs ou ont peur de choquer les autorités administratives.

Aujourd’hui, souffrant de rhumatismes, le doyen a regagné son Yembering natal où il suit un traitement, avouant que sa position par rapport au chef lieu préfectoral le désavantage dans sa quête de l’information.

Ibrahima Kindy Mabel (journaliste)

Tkillah Tounkara

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »