A LA UNEEducation

Lycée Coléah: le Secrétaire général du ministère de l’enseignement supérieur lance des épreuves du Bac session 2022

Devant les autorités communales ce vendredi 17 juin 2022, Dr Facinet Conté a procédé au lancement officiel des épreuves pour des candidats du baccalauréat unique de l’enseignement général et franco Arabe. Ils sont au compte de la Commune de Matam, 3.945 repartis entre 11 centres.

C’est sous l’emprise du slogan  » zéro fuite, zéro fraude » que la balle a été lancée dans cette Commune. Pour ces responsables de l’éducation, les efforts doivent être fournis afin de respecter ce slogan pour que les épreuves se déroulent normalement.

« Nous sommes au démarrage des épreuves du baccalauréat qui donne droit au premier diplôme de notre système de formation. Cette année on est dans la refondation et le bac ne va pas être en reste. Les épreuves doivent bien se passer, zéro fuite, zéro fraude. C’est pour qu’on puisse avoir des candidats à la hauteur des diplômes pour qu’on ait des étudiants dignes de ce nom. Pour les dispositions prises, l’Etat a commencé par interné ceux qui ont eu l’honneur de concocter tous les sujets, ils sont jusque là à l’internat. C’est pour vous dire que l’Etat veut mettre du sérieux dans l’organisation de ces examens nationaux a commencé par celui d’entrée en 7ème jusqu’au baccalauréat unique», a fait savoir Dr Facinet.

A LIRE =>  N'zérékoré : "Si les cours sont bien maîtrisés, aucune nouvelle mesure ne pourra ébranler personne" a dit un candidat au Baccalauréat unique session 2022

Présent lors du lancement de cet examen en sa qualité de Maire, Ismaël Condé, dit avoir été pour s’assurer que si toutes les dispositions préalablement prises ont été effectives en ce premier jour.

« L’Etat a mis beaucoup de moyens pour que ces examens se passe dans les meilleurs conditions. Donc pour ce premier jour les surveillants sont là, les élèves et le dispositif sécuritaire aussi. C’est en tout cas un succès, car les enfants ont respecté l’heure, puisqu’ils savent que ce n’est pas un interrogatoire, mais plutôt un examen. C’est le lieu donc de féliciter le Président de la République qui a décidé que l’école soit au cœur de ‘ cette période de refondation», a-t-il indiqué.

Sâa Robert KOUNDOUNO

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Centre de préférences de confidentialité

Necessary

Advertising

Analytics

Other

Translate »