A LA UNEEconomie

LFR 2023: le budget de la sécurité et de la protection civile raboté à plus de 40%

Le patron du ministère de la sécurité et de la protection civile s’est prêté à l’exercice de présentation de la politique sectorielle de son département ce jeudi, 22 décembre 2022. Général à la retraite, Bachir Diallo a indiqué devant les 61 honorables présents sur les 81, que le projet du Budget de son budget est arrêté à une somme de 1 077 052 730 865 GNF au titre de 2023.

Cet exercice s’inscrit dans le cadre des travaux de la session parlementaire permanente, conformément à la mission de contrôle de l’action gouvernementale assignée aux conseillers nationaux. Après analyse précise le ministre, le département qu’il dirige s’est retrouvé avec 637 854 959 539 GNF, soit une diminution de 40,78 %. C’est pourquoi pourquoi pour financer la réalisation de ses projets, Bachir Diallo a rappelé dit avoir reçu un budget de 55.000.000.000 FG.

Bachir Diallo, ministre de la sécurité et de la protection civile

« Quand vous déduisez les dépenses de personnel (salaires) d’un montant de 401.000.000.000 FG, en suite les dépenses de biens et services (fournitures de biens courants comme les carburant, fournitures et petits matériels de bureau) d’une valeur de 55.000.000.000 FG et en fin les dépenses de transfert de 14.000.000.000 FG, il nous reste l’équivalent de 43.000.000.00 FG pour tous les projets d’investissement de notre plan d’actions prioritaires axés sur les résultats acquisition de bâtiments et d’ouvrages de Génie civil, laboratoire de police scientifique, bâtiments à usage technique, Commissariats, CMIS de sapeurs-pompiers, terrains d’entraînement, champs de tir», a mentionné le ministre Bachir.

A LIRE =>  "L’ancien bureau dirigé par Koïta s’est évertué à violer les statuts et Règlement intérieur de l'UNOG", dixit Mory TRAORÉ président de l'UNAJOG(Interview)

Cet officier guinéen a indiqué plus loin que que cette prévision prend pas en compte certaines priorités du département, à savoir : la prise en charge des frais médicaux des agents de police et protection civile blessés en mission et malades. Quant à la diminution de ce budget dira-t-il, elle impactera principalement : l’Office de protection du genre, de l’enfance et des mœurs, les nouveaux EPA créés et qui ont une très faible allocation de crédit.

Enfin selon Bachir Diallo, pour le titre 5 relatif aux investissements en capital BND: les prévisions des dépenses au titre des investissements en 2023 se chiffrent à la somme de 98.067.000.000 GNF.

M. Koundouno

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Centre de préférences de confidentialité

Necessary

Advertising

Analytics

Other

Translate »