A LA UNEPolitique

Les volontaires de MaM en Guinée célèbrent la Journée Internationale des Migrants 2020

La République de Guinée célèbre en ce 18 décembre, à l’instar de l’ensemble des pays membres de l’Organisation des Nations Unies (ONU), la Journée Internationale des Migrants (JIM). C’est là pour nous volontaires du projet Migrants as Messengers (MaM), mis en œuvre par la mission de l’Organisation Internationale pour les Migrations en Guinée (OIM), l’occasion de réaffirmer notre attachement au principe d’une migration sûre, digne, ordonnée et bénéfique à tous, et notre engagement pour la promotion auprès des populations guinéennes, des alternatives à la migration irrégulière existantes dans notre pays, ainsi que des opportunités de réussite locale. Aussi, alors que le monde fait face à la pandémie de COVID-19, et que les personnes en situation de mobilité n’ont jamais été exposées à autant de menaces, de dangers et de difficultés du fait de la pandémie et des méfaits qu’elle engendre, nous espérons à l’occasion de cet évènement majeur, porter haut et en toute humilité, à l’attention du grand public, la voix de nos pairs actuellement bloqués à l’étranger, dans le désert ou en mer, avec l’espoir de trouver une vie meilleure ailleurs.

Plusieurs activités pour célébrer la JIM

Afin de conférer à l’édition 2020 de la JIM un éclat particulier, nous organisons ce vendredi 18 décembre dans les villes de Conakry, Kankan et Mamou, respectivement dans les locaux de l’Université Koffi Anan de Guinée, de la Caisse d’Autonomisation des Femmes (CAF) et du Lycée – collège Amilcar CABRAL, une série d’activités d’information et de sensibilisation sur différentes thématiques ayant trait à la Migration. Le programme de la journée comporte des projections de films, des témoignages de migrants de retour sur leurs parcours de voyage et de réintégration en Guinée, des prestations artistiques (musique et sketch), des séances d’échange et de partage au tour de la migration à travers le Street Art, ou encore des sacrifices en la mémoire des migrants disparus.

En outre, toujours animés par le souci de porter notre message auprès du maximum de citoyens possible, en particulier auprès des migrants potentiels, nous prendrons part ce jour, à plusieurs rendez-vous médiatiques, avec l’appui de plusieurs organes du paysage médiatique national. Sur invitation de l’agence des Nations Unies chargée des migrations, nous relayerons dans une émission télévisée diffusée en différé sur Espace TV, des questions de nos pairs retournés adressées à la Cheffe de mission de l’organisation, tout en apportant sur la base de nos expériences migratoires respectives, des informations fiables sur les méfaits du voyage irrégulier, ou encore sur les possibilités qu’offre la Guinée en matière d’entrepreneuriat. Nous nous exprimerons également sur ces sujets et d’autres, à travers des émissions radio et des articles de presse en ligne.

A LIRE =>  De l’alternance générationnelle (Par Nadia Nahman)

L’intégralité des activités susmentionnées se dérouleront avec le soutien logistique et financier de OIM Guinée, et en présence de différents acteurs étatiques et de la société civile. Toutes les séances en public se dérouleront en parfaite conformité avec les gestes barrière et les mesures de distanciation physique édictés par les autorités sanitaires, pour enrayer la propagation de la COVID-19.

Notre bilan de l’année 2020 en quelques lignes

L’année 2020 prend fin en laissant à notre mémoire collective des souvenirs indélébiles, à la fois teintés de joie et de tristesse. Nous sommes tristes de l’achever avec toujours de plus en plus de migrants qui disparaissent dans le Sahara ou au fond de la Méditerranée. Tristes de devoir réveillonner sans notre frère migrant Mohamed Lamine Dabo, décédé récemment à la fleur de l’âge, alors qu’il reconstruisait peu à peu sa vie en travaillant avec le bureau de l’OIM en Italie, après un parcours migratoire semé d’embûches qui l’aura notamment amené à traverser la Méditerranée dans une embarcation de fortune. Tristes de boucler cette année en sachant une grande partie de nos pairs guinéens en situation de désespoir, en raison d’un emploi qui tarde à se libérer ou d’une formation qui semble indisponible sur le territoire national.

A LIRE =>  Le report de la rencontre avec les structures syndicales et les banques…

Mais nous gardons espoir que nos âmes perdues reposent en paix, et que leur force nous guide vers un lendemain davantage propice à une migration sûre et bénéfique à tous les habitants de la terre. Cet espoir nous a permis de rester debout et d’accomplir un certain nombre de réalisations tout au long des mois écoulés. Parmi celles-ci figurent notamment des focus group pour sonder les aspirations des communautés guinéennes pour les années à venir dans le cadre du 75e anniversaire de l’ONU, des campagnes de promotion de la non-violence en période électorale à l’occasion de la présidentielle d’octobre 2020, des projections cinématographiques pour montrer les dangers de la migration irrégulière, ou encore des séries de formation et de sensibilisation sur le nouveau coronavirus à l’intention de mères de famille de la ville de Conakry. Cette dernière série d’activités nous mettant en phase avec le thème retenu pour l’édition 2020 de la JIM qui est : « « réinventer la mobilité humaine en lien avec la Covid-19 ».

2020 aura également été l’année au cours de laquelle nous avons bénéficié grâce à l’appui de l’OIM, de formation couvrant plusieurs domaines, de la communication en public, aux techniques d’organisation et d’animation d’évènements communautaires, en passant par le montage vidéo ou le Street Art. Des connaissances qui nous permettront à coup sûr de relever les nombreux défis qui nous attendent en 2021.

Pour plus d’informations sur le programme de la JIM et sur le projet MaM en général, vous pouvez contacter notre équipe au 00224 625 29 07 51.

Bonne Journée Internationale des Migrants à toutes et à tous !

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »
Enable Notifications    OK No thanks