A LA UNEPolitique

Les politiques analysent le discours présidentiel de la Saint Sylvestre

Après l’adresse à la nation du nouvel prononcée par le président de la junte au soir de la saint Sylvestre et qui était particulièrement attendu des politiques, les critiques fusent de partout.

Pour Cellou Baldé qui s’exprimait en pular dans l’émission Franc-parler d’Esperance Fm, ce mercredi la montagne a accouché d’une souris :
« C’est dans le même sillage que le discours tenu à la tribune des nations unies ou celui tenu 3 ou 6 jours après l’explosion du dépôt des hydrocarbures. Rien de consistant, rien de sérieux, rien qu’un citoyen veille entendre de son chef n’y figure, c’est un signe évident qu’ils ne maitrisent pas le pouvoir et ne savent ni gouverner des hommes encore moins un pays. Ils ne veulent pas honorer leurs engagements en restituant le pouvoir comme ils ont promis et comme ils doivent… »

Sur la même question, Docteur Faya Millimono entrevoit de la lumière à l’annonce du référendum mais pas sans réserves : « L’organisation du référendum en 2024 nous donne de l’espoir car cela veut dire que le recensement administratif à vocation civile sera terminée car c’est ce recensement que nous allons tirer le fichier électoral, première consultation, c’est le referendum, là où nous avons des interrogations, c’est sur les dates… »

A LIRE =>  Labé_ la bicyclette au goût du jour en cette période de la crise

Sur la question des délégations spéciales annoncées dans ce premier trimestre, l’honorable Cellou Baldé trouve que comme il est question de violer la loi, la junte y va très fort et fournit une échéance puis s’appuyant sur le code des collectivités retouchés, l’ancien élu de Labé explique qu’au regard de la loi seule une équipe élue peut remplacer une équipe élue à l’échéance du mandat sauf pour des cas précis de faute lourde qui nécessite d’ailleurs une forte proportion du conseil et l’implication d’un juge.

Sur la même question, Dr Faya Millimono est plus intraitable, il comprend mal pourquoi les équipes communales ont été maintenues après la chute du régime d’Alpha Condé.
Pour le leader du Bloc Libéral, l’annonce faite par le président signifie qu’il vaut mieux tard que jamais pour bien faire.

Tkillah Tounkara

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Centre de préférences de confidentialité

Necessary

Advertising

Analytics

Other

Translate »