Lors  de  la  marche  verte tenue mardi  dernier  à Labé, les forces  sociales  coalisées n’ont  pas  adressé de  courrier  à  la  mairie  sous  prétexte  qu’elle  est  frappée  de  péremption et  n’a  plus  prérogative de  regard  sur ce  genre  de situations, le  gouverneur  de  région  s’en  est  tardivement  rendu compte  et  est sorti  de  ses  gonds après  l’avoir  su, invitant les  alliés  à respecter  l’autorité.

« …j’ai  appelé  mon  cabinet pour  qu’ensemble on analyse  cette  attaque  qui  ne  se  justifie  pas, monsieur  le  ministre (NDLR :MATD) en  date  du  18 décembre 2017 a  fait  arrêter les  opérations  financières  et  comptables des communes  en  prélude aux  élections  locales mais  il  a  dit  pour  la  continuité  de  l’administration, les secrétaires généraux  des communes seront   charger de  liquider les  affaires  courantes… »

Leader  de  la  PCUD, l’une  des  forces  coalisées Idrissa  Sampiring Diallo  a  du  revisiter  les  textes et  promet  que  le  tir  sra  rectifié  pour  les  prochaines  échéances  avec  la précision  que ce  n’est  pas  un courrier  de  demande  d’autorisation  mais  plutôt d’information qui  sera  adressé à l’autorité.

Le  gouverneur  de  région a  tenu  a  rappelé  que  la  commune  existe et  que  mieux  la  tutelle  est  en  place  pour couper  court  à  ce  genre  d’imbroglios.

Ousmane K. Tounkara                                                                                      

PARTAGER