A LA UNESocieties & Divers

Le street art comme moyen de lutte contre la migration irrégulière

Le street art comme moyen de lutte contre la migration irrégulière

Des volontaires du projet Migrants as Messengers en Guinée, des artistes d’art de rue membres des structures Guinée Challenge et Guinée Ghetto Graff et des staffs de l’OIM ont récemment pris part à Conakry, à une séance de travail sur la thématique de la sensibilisation communautaire par le street art.

Leur objectif, rendre à travers le graffiti, les messages de sensibilisation contre la migration irrégulière et de promotion des alternatives existantes accessibles à tous.

« Le street art c’est un travail collectif associant tous les citoyens qui le souhaitent, à la diffusion d’un message, la promotion d’une idée. Parce que la lutte contre la migration irrégulière est notre affaire à tous, nous associons les communautés à toutes les phases de réalisation de nos activités.

Et une telle rencontre nous permet de partager des idées avec d’autres acteurs du secteur, pour davantage de réussite sur le terrain et une meilleure compréhension de nos messages ». Ibrahima Diallo, volontaire du projet #MigrantsAsMessengers, au sortir de la rencontre.

La rencontre s’est déroulée en prélude à l’organisation du festival de street art « Une femme une image » qui enregistrera notamment des contributions des volontaires MaM.

A LIRE =>  Guinée-Mines: Et, si on lavait  publiquement  les linges  sales du président Alpha Condé notamment dans  les  Contrats  miniers et sur les 750 millions de dollars de Rio  Tinto
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »
Enable Notifications    OK No thanks