A LA UNEPolitique

 « Le référendum, il faut mettre croix là-dessus, ça n’aura pas lieu », prédit Ibrahima Sory Fadiga ancien gestionnaire du trésor public

Des voix continuent à se lever contre un tripatouillage de la Constitution. Au cours d’une conférence de presse qu’il a animée à Conakry ce lundi 27 mai 2019, Ibrahima Sory Fadiga agent des trésors publics sous la première république a prédit l’échec des promoteurs d’un référendum en Guinée.

« Le référendum, il faut mettre croix là-dessus. Parce que l’issue du référendum c’est l’explosion. Je dis bien, il faut mettre croix là-dessus sinon c’est l’explosion. Il faut qu’on s’entende. Si on ne s’entend pas, ça ne passe pas. Si le jour du référendum on jette les pierres par-ci par- là, comment tu veux qu’on fasse le référendum? Donc pas de référendum », a prédit le doyen de 82 ans.

Pour lui, il ne faut même pas l’envisager. « Tout ce qui peut emmener le peuple à l’explosion aujourd’hui, il faut refuser ça. Il y a eu un référendum en 1958, il n’y aura pas deux référendums en Guinée », a-t-il indiqué.

Mamadou Aliou Barry pour Aminata.com

(+224) 622 304 942

A LIRE =>  La Presse guinéenne en deuil: la journaliste Djeinabou Batco Diallo, commissaire à la HAC est décédée
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »