Contrairement à ce qui a été écrit après une interview accordée à un journaliste d’un site de la place, le président du parlement des jeunes de Guinée clarifie ses propos.

Suite aux propos qui ont été dit dans l’article que Abdourahamane Baldé aurait affirmé« qu’il veut que le carburant soit vendu à 30 milles GNF ou à 50 milles GNF », le président du parlement des jeunes ne se reconnait pas dans ces propos quand il a été contacté par notre rédaction pour la confirmation de cette affirmation.

M. Baldé, président du parlement des jeunes a fait savoir que le journaliste avec lequel il s’est entretenu dans la semaine suite à la crise sociale dont le pays est confronté depuis l’augmentation du prix du carburant ne lui a pas bien écouté, il a plutôt dit « si rien est fait, le litre du carburant risque d’être vendu à 30 milles ou à 50 milles GNF en guinée », a-t-il éclairci.

Ibrahima Sory BARRY pour Aminata.com

 

PARTAGER