Dr Alpha Abdoulaye Diallo, vice-président du conseil national des organisations de la société civile guinéenne (CNOSCG)
Dr Alpha Abdoulaye Diallo, vice-président du conseil national des organisations de la société civile guinéenne (CNOSCG)

« Le parlement, doit avoir à sa tête, une personne moins va-t-en-guerre », selon Dr Alpha Abdoulaye Diallo du CNOSCG

Docteur Alpha Abdoulaye Diallo vice-président du conseil national des organisations de la société civile guinéenne (CNOSCG) et président de la Coalition publiez ce que vous payez (PCQVP) Guinée a accordé à notre rédaction une interview ce mardi 21 avril 2020. Il a parlé entre autres, de la tenue de la  cérémonie de l’installation de la nouvelle Assemblée nationale, l’élection du controversé Damaro à la tête du parlement guinéen.

Nous vous proposons l’intégralité de cet entretien

 

Aminata.com: Malgré l’interdiction de regroupement de plus vingt (20) personnes, plus de 100 personnes se sont regroupées ce 21 avril 2020 au palais du peuple pour la rentrée parlementaire. Votre réaction ?

 

Dr Alpha Abdoulaye Diallo : Par rapport à la rentrée parlementaire, nous avons fait plusieurs alertes. Nous avons alerté le gouvernement guinéen depuis la prise du décret convoncant cette inauguration. Nos appels et nos alertes se sont heurtés à la sourde oreille du gouvernement pour reporter cette rentrée parlementaire et respecter l’état d’urgence sanitaire. Maintenant, il faut s’attendre aux conséquences. Je souhaite qu’elles soient heureuses sinon les guinéens seront encore meurtris dans leurs cœurs si seulement si, cette rencontre est synonyme de propagation de la maladie. Nous savons que normalement l’état d’urgence interdit le regroupement de plus de cent personnes dans une salle confinée. Mais, cette rencontre s’est tenue avec plus de cent personnes. Donc, c’est une violation de l’état d’urgence sanitaire mais aussi c’est de mettre en danger la santé et la vie de toutes ces personnalités en cette période de pandémie COVID-19. Nous estimons que le gouvernement devait faire une preuve de responsabilité et respecter l’état d’urgence et ne pas mettre la santé des gens en difficulté.

 

Que pensez-vous de l’élection d’Amadou Damaro Camara à la tête du parlement guinéen ?

 

Ce n’est pas surprenant. Il était aux fronts par rapport à ces élections législatives forcées. Il a tenu bec et ongles. Il était président de l’ancien groupe parlementaire de la majorité. Aujourd’hui, si les élections législatives couplées du référendum se sont tenues, c’est grâce à sa ténacité. Donc, ce n’est pas du tout surprenant à mon avis.

 

Pour certains, il n’était pas la personnalité la mieux indiquée pour diriger cette Assemblée nationale. Qu’en pensez-vous ?

 

Connaissant Damaro, il a une forte personnalité. C’est un va-t-en-guerre. Le parlement, c’est une institution normalement qui doit avoir à sa tête, une personne moins agressive, une personne moins va-t-en-guerre. Là, comme disent les anglais, attendons de voir comment il pourra manger cette Assemblée. Mais déjà, connaissant la personnalité de l’homme, il y a des doutes de sa capacité de manager et de rassembler davantage au sein de cette institution mais, attendons de voir.

 

Quel appel avez-vous à lancer aux populations guinéennes par rapport au Coronavirus qui est en train de faire des ravages à travers le monde ?

Je demande aux Guinéens de rester à la maison. Si vous n’avez pas une urgence, à aller chercher à manger, aller au service pour un travail obligatoire ou aller voir son médecin, restez à la maison. La deuxième chose, c’est de respecter les gestes barrières, la distanciation sociale, éviter les regroupements, se laver régulièrement les mains avec de l’eau et du savon. En cas de signe, de consulter un médecin et aller au CTE de Donka pour éviter que les signes s’accentuent parce que nous constatons qu’il y a beaucoup de guérison. Plus la maladie est pris en charge plus tôt, plus il y a des fortes chances de vaincre le virus. Nous demandons aux Guinéens de se mobiliser et d’observer les gestes barrières, les gestes de prévention par rapport à la contamination du COVID-19. 

Propos recueillis par Mamadou Aliou Barry pour Aminata.com

(+224) 622 304 942

 

Apropos Alpha Oumar Diallo

Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »