Le gouvernement kényan averti d'un risque d'attaque

L’opinion publique critique de plus en plus l’impréparation des autorités kényanes. Le gouvernement kényan a été averti, notamment par Israël, d’un risque élevé d’attentat peu avant l’attaque contre le centre commercial Westgate de Nairobi qui a fait au moins 67 morts, mais n’a pas réagi, ont indiqué samedi des sources sécuritaires.

Des ministres kényans et les chefs des différents services de sécurité avaient reçu des informations de la part des principaux partenaires du Kenya en matière de sécurité, contenues dans un rapport des renseignements kényans, prévenant d’un projet d’attaque de grande ampleur courant septembre, ont précisé à l’AFP ces sources sécuritaires.

 

Parmi d’autres, “Israël avait prévenu d’attaques possibles contre ses intérêts économiques” au Kenya, mais “à part transmettre (le rapport des services kényans qui mentionnaient le danger) d’un bureau à l’autre , rien n’a été fait”, a asséné une de ces sources sécuritaires.

Depuis fin 2012, plusieurs autres rapports avaient déjà été transmis à la police et à l’armée, faisant état “de menaces sur des objectifs précis, y compris le Westgate”, a précisé un autre responsable sécuritaire de haut rang sous couvert d’anonymat, “mais personne ne semblait les prendre au sérieux”.

 

“Personne ne peut dire qu’on n’avait pas été prévenu du risque d’attaque”, a souligné ce haut responsable.

Des extraits du rapport des services kényans ont été publiés samedi par les principaux quotidiens du pays, le Nation, le Standard et le Star.

Ce document contient des avertissements provenant d’Israël et “d’autres partenaires étrangers en matière de renseignement”, selon ces sources, qui n’ont pas précisé quels autres pays avaient émis des avertissements.

Outre Israël, les Etats-Unis et la Grande-Bretagne sont les principaux partenaires du Kenya en matière de sécurité.

Selon le quotidien Nation, les ministères des Finances, de l’Intérieur, des Affaires étrangères et de la Défense, ainsi que le chef de l’armée, avaient notamment été avertis des menaces.

“Ils ont été informés d’un risque élevé de terrorisme et de plans visant à lancer des attaques simultanées à Nairobi et Mombasa (sud-est) entre le 13 et le 20 septembre 2013”, indique le rapport des renseignements kényans, cité par le quotidien.

Le rapport ajoute que l’ambassade d’Israël, qui a des liens étroits avec le Kenya, notamment en matière sécuritaire, avait directement informé le gouvernement kényan des projets d’attaques contre des intérêts israéliens durant le mois de septembre, mois de vacances juives.

Le Westgate est partiellement détenu par des capitaux israéliens et était depuis longtemps cité par les sociétés de sécurité comme une cible potentielle de groupes liés à Al-Qaïda.

 

 

Les services israéliens jouent un rôle important dans l’enquête en cours sur l’attaque du Westgate.

Le chef des services de renseignements kényans, Michael Giganchi, doit être auditionné lundi par les parlementaires kényans, alors que l’opinion publique critique de plus en plus l’impréparation des autorités kényanes.

Le 21 septembre, un commando armé a attaqué à l’arme automatique et à la grenade le luxueux centre commercial Westgate de Nairobi, tuant des employés et des clients et s’y retranchant avec des otages.

Au moins 67 personnes ont péri au cours de l’attaque puis du siège qui a pris fin lundi, selon des sources sécuritaires. Les opérations militaires contre les assaillants ont été annoncées officiellement terminées mardi soir.

Le carnage a été revendiqué par les insurgés islamistes somaliens shebab, liés à Al-Qaïda, qui l’ont expliqué comme des représailles à la présence militaire du Kenya en Somalie.

lalibre.be

Kindy Dramé

Aminata.com Guineenews politique Guinée site d'information sur les nouvelles de la République de Guinée. Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à Aminata.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 973-477-6624 USA 224-664-328170 ou le 623 52 6 27 Guinee URL https://aminata.com Email: amadou@aminata.com Régie Publicitaire : 83kindy@gmail.com +224 656 0287 25 Conakry/ +336 98 48 57 52 France

View Comments

Share
Published by
Kindy Dramé

Recent Posts

Crise à la Cour Constitutionnelle: l’UFD de Baadiko soutient la marche de la société civile

Le Balai citoyen appelle à une mobilisation pour un sit-in devant la Cour Constitutionnelle demain mercredi 19 septembre 2018 pour…

8 minutes ago

Crise à la cour constitutionnelle : le barreau de Guinée dénonce une violation de la loi.

Le barreau de guinée a ténu mardi 18 septembre 2018 une conférence de presse à Conakry, sur la crise qui…

13 minutes ago

Aliou Bah, président du MoDel: “mon objectif n’est pas le Foutah mais la Guinée”

Quatre mois après son départ du Bloc Libéral(BL) de Faya Milimono, Aliou Bah a lancé sa propre formation politique. Il…

21 minutes ago

Mandiana: au moins deux morts, 10 portés disparus dans le naufrage d’une pirogue

Alors que les populations de Mandiana n'ont pas fini de pleurer les victimes de la répression militaire de la manifestation…

4 heures ago

Kelefa Sall brise le silence : ” je trouve lamentable qu’on en arrive là” (exclusivité aminata.com)

La crise qui mine la cour constitutionnelle, la plus haute instance du pays est loin de connaître son épilogue. Le…

6 heures ago

Cour Constitutionnelle, 21 millions d’euros de la BCRG, déguerpissement à Kaporo rail: l’avis d’Alpha Oumar Taran Diallo

Dans une interview accordée à la rédaction d'Aminata.com, Alpha Oumar Taran Diallo leader l'Alliance démocratique pour le renouveau (ADR) et…

6 heures ago