A LA UNEPolitique

L’an 75 du PDG-RDA: Oyé Béavogui rend hommage aux illustres devanciers et s’en prend au G58

Le Parti Démocratique de Guinée et de la Révolution Africaine a marqué ce 14 mai 2022, ses 75 ans d’existence. En marge de la célébration de cet anniversaire, le Secrétaire général intérimaire du parti de la révolution n’a pas manqué de saluer la mémoire des prédécesseurs et les actions du CNRD, avant de fustiger d’un ton ferme, les agissements des G58 qui ont tendance à compromettre selon lui, la bonne marche de la transition en cours.

« Je voudrais rendre hommage aux illustres devanciers pour leur courage et le patriotisme qu’ils ont eu pendant la création du parti en mai 1945. Aujourd’hui le PDG-RDA a ses 75 ans. Et ce qui fait que notre parti résiste malgré tout, c’est parce que cette formation politique est le fruit de la nation guinéenne», a tout d’abord fait savoir le député de la 9ème législature.

Depuis le lendemain du 05 septembre 2021, date de la prise du pouvoir par la junte dirigé par Colonel Mamadi Doumbouya, pas mal d’actes sont déjà posés. La dessus, Oyé Béavogui pense que ce sont des actions à saluer car, elles s’inscrivent dans une démarche de refondation de l’État.

«Nous apprécions à juste titre les efforts du Colonel Président pour tout le sacrifice qu’il consent dans son programme de refondation de l’État, dans la lutte contre la corruption. Les consultations menées au sein des forces sociales, la mise en place du CNT et en fin les assises nationales pour aboutir au chronogramme de 36 mois de transition, sont des démarches auxquelles le PDG RDA et ses militants adhérent et souscrivent pour une meilleure gestion de la transition. Il est évident que des soi-disant grands partis à repli identitaire réunis au sein des G58, je ne sais combien, veulent compromettre l’évolution, la bonne marche de la transition. Ceux qui ont imprimé une pratique rétrograde à l’évolution politique du pays pendant ces onze dernières années veulent encore nous ramener dans le cercle vicieux des manifestions indésirables et inopportunes. Le PDG a de la peine pour les jeunes et les femmes de Guinée, les jeunes froidement abattu lors des séries manifestations, d’autres qui sont devenus des handicapés à vie par le fait de la manipulation politique. Encore une fois, l’histoire donne raison au PDG quant au concubinage politique systématique de ces partis identitaires qui ne baignent que dans la corruption, le mensonge, la délation, l’immoralité politique et le mépris de la raison historique quant aux fondamentaux de notre Etat».

A LIRE =>  Guinée: pour les forces sociales, le renvoi de la définition de la durée de la transition au CNT par le président de la transition, constitue un nouveau coup d'État

Selon lui, la lutte contre la corruption engagée contre les fossoyeurs de l’économie et leur pourfendeurs doit être de plus en plus ardue afin de débarrasser définitivement notre nation de ceux-là qui compromettent le bien-être des masses laborieuses pour qu’à l’issue de ces 36 mois, que la restauration de l’autorité de l’Etat soit une réalité.

Sâa Robert KOUNDOUNO

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »