A LA UNENouvelles des Regions

Labé_Réaction des maires des communes visées par le décret de dissolution

Il y a quelques jours, le président de la transition  a pris la décision de dissoudre 17 communes rurales et urbaines parmi lesquelles trois communes  appartenant à la région de Labé notamment Garambé et Kaalan communes rurales de la préfecture de Labé et la commune urbaine de Mali.

Du côté de Kaalan, le désormais ex maire de la commune rurale, El hadj Abdoulaye Baldé nie en bloc les griefs qui leur sont reprochés et martèle qu’aucune mission n’est jamais venue inspecter ou auditer le déroulement des activités de son équipe avant de marteler que s’il est question des fonds de l’ANAFIC pas un rond n’est passé par les mains d’un conseiller.

À Mali, le calice semble avoir été bu jusqu’à la lie et le maire dont le conseil a été dissout, Abdoulaye Fily Diallo est en pleine préparation de sa succession, il prend la chose avec plus de philosophie :

Abdoulaye Fily Diallo, ancien maire de la commune urbaine de Mali

« Quel que soit la violence d’un vent, il n’est pas sage de l’affronter frontalement, la raison recommande de laisser passer l’orage et de rebondir après… ».

Dans la foulée, il a été demandée aux communes dont les conseils ont été  dissouts  de produire une liste de  30 personnes notamment 10 jeunes, 10 femmes et 10 sages pour que la délégation communale  attendue puisse être constituée sur cette base.

A LIRE =>  Bras de fer Ministre Charles Wright et Procureur Diawara: l'association des magistrats se fait entendre

Tkillah Tounkara

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Centre de préférences de confidentialité

Necessary

Advertising

Analytics

Other

Translate »