A LA UNEPolitique

Labé_ Timide commémoration des 18 ans de la disparition de Siradio Diallo

Il y a 18 ans que s’éteignait l’ancien leader du Parti du renouveau et du progrès Siradio Diallo doublé de journaliste émérite qui a fit ses preuves notamment dans la rédaction du magazine jeune Afrique de Bechir Ben Yahmed.

Leader populaire, pour des raisons électorales, il a dû fusionner son parti avec celui du Doyen Mamadou Bhoye Bah de l’UNR pour obtenir une alliance plus forte, l’UPR.

A son décès, son parti se trouvera fragilisé par les guerres de succession entre certains  cadors et compagnons de lutte de l’homme et sa veuve Assiatou Bah Diallo.

Cette année au vu du «  contexte particulier » dans lequel se trouve le pays, la commémoration s’est faite plus sobre estime El hadj Mamadou Dian Barry secrétaire fédéral du parti qui estime toute même que depuis les 13 mars, l’état major du parti et ses militants en communion au siège local ont décidé de faire une prière sur son mausolée,  cérémonie de prière présidée par le grand Imam de la mosquée Karamoko Alfa mo Labé, Thierno Mamadou Badrou Bah, lui-même a été  faite.

Sur les séquelles de la division entre compagnons politiques de Siradio et sa veuve, le secrétaire fédéral du parti est clair :

« Si on parle de division au sein de l’UPR, c’est  sa déclaration (sans nommer la veuve du leader) nous ce que nous pouvons dire c’est que l’UPR se porte très bien… » Tance le vieil homme qui estime que l’UPR est bien implanté aux 4 coins du pays.

A LIRE =>  Déploiement des membres du comité national des assises à l'intérieur du pays et à l'étranger :

Il faut noter que le parti est aux mains de Bah Ousmane depuis  plusieurs années.

Tkillah Tounkara

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »