A LA UNENouvelles des Regions

Labé_ Les citoyens spéculent  et vendent un litre d’essence à 16000 francs

Depuis quelques jours, il court le bruit que l’état  guinéen  s’apprête à reconsidérer le prix du carburant à la pompe et cette alerte laisse libre court à une folie spéculative qui pousse le prix du litre à la pompe de 12000 à 16000 gnf parfois.
Alpha Oumar Doumbouya témoigne: <<… À la pompe ici, c’est à 12000 le litre et au marché noir nous nous le revendons à 14000.On pouvait marcher poir aller faire provision mais aujourd’hui  tu peux sillonner 3 à 4 stations pour un bidon de 20 L…>>.
Diallo Thierno Ibrahima ne s’explique pas comment de 13000 francs le litre on se retrouve à 16000 au marché noir sachant que le litre se vend à 12000 francs à la pompe.
Cheick Oumar Diallo est venu tôt  ce mercredi dans l’espoir d’alimenter sa moto mais se trouve dans un embouteillage monstre après  s’être fait signifier d’attendre jusqu’à 11 heures, il se demande encore s’il y a crise de carburant où non?
Face à cette situation, Kerfalla Diakité Directeur régional en charge des hydrocarbures rassure et minimise le mouvement:
<<C’est un cas national, un problème lié à ses réglages administratifs….>>.
Des dispositions ont été  prises il y a 4 jours et une réunion  anticipée  et extraordinaire s’est tenue.
Les engins roulants ont été  privilégiés par rapport au surplus de carburant expliqué le sieur qui estime aussi que pour les neufs des 13 sous préfectures  de Labé sans station d’essence, un document a été produit pour certifier qu’elles peuvent assuter le service via le seul canal possible chez elles: Le marché  noir.
À la question de savoir, s’il y a du carburant où est ce que la ville est en rupture de stock?
Kerfalla Diakité est formel:
<<Il y a du carburant!!! Notamment un stock de sécurité que certains servent et que d’autres ne touchent pas…Je peux vous citer beaucoup de stations qui servent ce mercredi certains ont même  commencé  à servir en ma présence…>>.
À la question de savoir quelle nomenclature donner à la situation en cours, Kerfalla Diakité s’est adressé aux citoyens de Labé en ces termes:
<<Je voudrais les rassurer qu’il n’y a ni un problème, ni une rupture de stock, encore moins une éventuelle augmentation parce que les gens ont commencé à spéculer sur ça…>>.
Tkillah Tounkara
A LIRE =>  Labé_ Découverte d’un corps sans vie sur le Bendekourewol
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »