A LA UNENouvelles des Regions

Labé_ Le défi sécuritaire impulse un conclave entre commune urbaine, services de sécurité et responsables de quartier

Lundi 17 octobre 2022, la salle de l’état civil de la commune urbaine de Labé a abrité une rencontre aux élans très sécuritaires qui a réuni les élus, les services de sécurité et les responsables de quartier à toutes les strates.

Au sortir du conclave, le maire de la commune urbaine de Labé, Mamadou Aliou Laly Diallo a paru satisfait des informations qui ont circulé et qui permet de prendre le pouls de la situation.

« Nous avons compris qu’il était utile de nous réunir parce que nous avons compris que les jeunes sont au bain de ce qui se passe chez eux dans les quartiers.
Nous avons entendu des chefs de secteurs dans leurs témoignages dire que toutes sortes de substances illicites sont consommées dans certains coins de chez eux y compris des drogues dures et parfois eux même n’osent pas s’y aventurer vous voyez la gravité du phénomène ? Nous avons réussi à esquisser une cartographie de l’insécurité dans la commune urbaine donc voilà pourquoi nous sommes réunis pour tirer des leçons avec certains et on fera une synthèse du PV qu’on fera parvenir à notre hiérarchie… ».

Puis, Mamadou Aliou Laly Diallo a rappelé que le meurtre il ya deux semaine d’un taxi moto est le fait d’un de ses amis alors qu’ils venaient de prendre un verre de trop dans un débit d’alcool situé à Horé Sadjouma.

A LIRE =>  Kigali 2022: Dre Diaka Sidibé rafle le Prix Africain du mérite et de l'Excellence

« …On ne dira pas que nous allons interdire de façon radicales les débits de boisson car nous sommes dans un pays laïc mais nous allons réglementer et ceux des débiteurs qui ne peuvent assurer la sécurité de leurs clients devront fermer boutique… »
Pour le collectif des chefs de quartier, c’est le président du conseil de quartier de Madina, El hadj Nouhou Baldé qui a mis les points sur les i :
« … Le problème du banditisme, ce n’est pas au ciel, c’est sur terre et ces gens habitent avec nous.
Il faut qu’on mène des enquêtes pour les identifier afin qu’ils soient mis en prison, il faut que les autorités sachent aussi qu’un meurtrier ne doit pas être condamné à 2 ou 3 ans seulement, des peines sont prévues et dépassent ça, il faut appliquer la loi… ».

Il faut noter que rien que ces deux dernières semaines deux hommes ont été tués à Labé dont un imam et 4 femmes ont été sauvagement agressées au couteau par un jeune homme qui a été épinglé juste après les faits.

Tkillah Tounkara

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »